Ruines du château de Vignory (52)

Le Château ruiné de Vignory, une histoire millénaire

Le Château ruiné de Vignory, situé dans la Haute-Marne, est un témoin exceptionnel de l’histoire médiévale française. Érigé au XIe siècle, il a été remanié et agrandi au fil des siècles, jusqu’à devenir un véritable complexe fortifié.

Les origines du château

Le château de Vignory est bâti au XIe siècle, sous le règne de Gui Ier, fondateur de l’église Saint-Étienne. À cette époque, il s’agit d’un simple “castrum”, un lieu fortifié entouré de murs. La première mention écrite du château date de 1050-1052, sous le règne de Roger Ier, fils de Gui Ier.

Guy Ier de Vignory est le premier seigneur connu de Vignory, au milieu du XIe siècle. Il serait le fils de Raoul Barbeta, un normand venu s’installer à Vignory, et d’une sœur de Lambert de Bassigny, évêque de Langres. Lambert, une fois devenu évêque, aurait partagé ses comtés en plusieurs fiefs, dont celui de Vignory.

Guy Ier fait construire le château de Vignory et fonde en 1032 l’église Saint-Étienne, dans laquelle il installe un collège de chanoines. Son fils Roger remplacera plus tard ces chanoines par des moines qui y fonderont le prieuré de Vignory.

Guy Ier est un personnage important de l’histoire de Vignory. Il est le fondateur de la seigneurie et son œuvre marquera durablement le village.

La Haute-Cour

La Haute-Cour était le lieu de vie du seigneur et de sa famille. Elle était entourée de remparts et de tours, dont certaines subsistent encore aujourd’hui. On y accédait par une porterie constituée de deux tours encadrant une herse amovible.

Le principal édifice de la Haute-Cour est le donjon, qui date du milieu du XIIe siècle. Il est l’un des plus anciens donjons de la région. Les seigneurs de Vignory y recevaient “l’hommage” de leurs vassaux, c’est-à-dire une confirmation d’usufruit sur des terres appartenant à Vignory.

L’autre édifice important est la tour au puits, qui date de la première moitié du XVe siècle. Elle doit son nom au puits qu’elle portait en son sein. La tour a été probablement bâtie par Jean IV de Vergy, un puissant seigneur bourguignon.

La Basse-Cour

La Basse-Cour était réservée aux domestiques et aux fermiers. Elle était également entourée de remparts et de tours. Le principal accès au château se trouvait par une porte située entre deux tours.

La basse-cour abritait également un pigeonnier, qui symbolisait la puissance du seigneur. Chaque trou de boulin correspondait à une superficie de terre possédée. Le pigeonnier de Vignory a compté jusqu’à 1200 trous de boulins, ce qui démontre l’étendue du comté de Vignory.

Une histoire mouvementée

Le château de Vignory a traversé les siècles, mais il a connu quelques périodes difficiles. Il a échappé aux destructions de la Révolution, mais les différents propriétaires du XIXe siècle ne l’ont pas épargné. Les pierres de la maison seigneuriale ont servi pour la construction de l’ancienne gendarmerie, les planchers du donjon ont été démontés, la tour au puits diminuée de deux niveaux et le pigeonnier dynamité.

En 1883, la commune de Vignory est devenue propriétaire de la Haute-Cour. Depuis, des travaux de restauration ont été entrepris pour préserver ce site unique dans la région.

Panneau sur site

Le développement du château

Au XIIe siècle, le château est considérablement agrandi. Un donjon, connu sous le nom de Tour Quarrée, est construit. De nouvelles fortifications sont également élevées, notamment des murs et des tours.

Au XIIIe siècle, le château est encore une fois remanié. Le bourg de Vignory est clos de murs et de tours, qui sont reliés aux remparts du château.

Au XIVe siècle, le château est partiellement détruit par les guerres. Mais au XVe siècle, Jean de Vergy entreprend des travaux de restauration. Il fait construire la Tour au Puits, à la pointe de l’éperon rocheux, et un logis seigneurial.

La touche défensive de Jean de Baudricourt

Aux alentours de 1495, Jean de Baudricourt, gouverneur de Champagne, ajoute une touche défensive au château. Il fait construire une imposante tour canonnière à l’angle de la Basse-cour. Mesurant 20 mètres de diamètre, avec des murs de 7 mètres d’épaisseur et des canonnières, elle renforce la défense du château.

Le château au XVIIIe siècle

En 1773, le Château de Vignory est constitué d’une basse-cour ceinte de remparts et de sept tours. Elle abrite une ferme, des maisons, une citerne et un colombier. La haute-cour comprend le donjon, la tour au Puits, une chapelle, un manoir seigneurial, une citerne et des dépendances.

Chronologie du site :

  1. XIe siècle : Fondation du “Castrum” par Gui Ier (1011-1040) – À l’origine, le site était un “castrum”, lieu fortifié en latin, détenu par Gui Ier, le fondateur de l’église Saint-Étienne. C’est le début de l’histoire du Château de Vignory.
  2. 1050-1052 : Première Mention Écrite sous Roger Ier – Sous le règne de Roger Ier, fils de Gui Ier, apparaît la première mention écrite du château dans une charte datée du 25 mai 1050-1052.
  3. XIIe siècle : Construction du Donjon (Tour Quarrée) – Au milieu du XIIe siècle, le donjon, également connu sous le nom de Tour Quarrée, est érigé. Il devient le lieu de réception du seigneur et de ses sujets.
  4. 1204 : Fortification sous Gauthier Ier – Gauthier Ier, chevalier de Philippe Auguste, entoure le bourg de “Vangnorry” de murs et de tours, les reliant aux remparts du château.
  5. XVe siècle : Travaux de Restauration par Jean de Vergy – En 1416, Jean de Vergy initie des travaux de restauration, incluant la construction de la Tour au Puits à la pointe de l’éperon rocheux et d’un logis seigneurial.
  6. Vers 1495 : Ajout de la Tour Canonnière par Jean de Baudricourt – Jean de Baudricourt fait édifier une imposante tour canonnière à l’angle de la Basse-cour, renforçant la défense du château.
  7. 1773 : Configuration du Château – En 1773, le château présente une basse-cour entourée de remparts et sept tours, accueillant ferme, étables, bouverie, colombier et jardins. La haute-cour comprend le donjon, la tour au Puits, une chapelle, un manoir seigneurial, une citerne et des dépendances.
  8. Travaux de Restauration (2009-2015) – Entre 2009 et 2015, d’importants travaux de restauration et de consolidation sont entrepris, préservant les vestiges du château.

Le château aujourd’hui

Aujourd’hui, seuls le donjon du XIIe siècle, la tour au Puits du XVe siècle et les courtines sud subsistent. Entre 2009 et 2015, d’importants travaux de restauration et de consolidation ont été entrepris, préservant ainsi ce joyau médiéval pour les générations futures.

Les vestiges du château de Vignory, dont la tour au Puits et les courtines sud, sont classés monuments historiques depuis 1989. La tour canonnière, quant à elle, est inscrite depuis 2022.

Depuis Chaumont, prendre la N67 en direction de Joinville. Passer Bologne, puis Soncourt-sur-Marne, puis au prochain croisement, tourner à gauche, traverser Vignory. Tourner à gauche à la sortie du village et monter jusqu’au parking avant la ferme du château.

  • Eglise Saint-Étienne à Vignory
  • Le lavoir à Vignory
  • Ancienne Abbaye de Septfontaines à Andelot-Blancheville

Statistiques :

  • 1 589 752
  • 658 721
  • 708
  • 415
  • 28 février 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Aurélien
    22 janvier 2024
    Reply

    Merci pour cet article qui permet de mieux connaître se lieu dont on aperçoit la tour ronde quand on est dans le village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.