La pierre qui vire – Blussangeaux (25)

En route vers la pierre légendaire

En route pour découvrir une pierre dont la légende s’efface peu à peu avec le temps, nous prenons la direction de Blussangeaux dans le Doubs, non loin de l’Isle-sur-le-Doubs. Plus précisément, notre destination est le hameau du Châtelot.

Une fois garés, nous poursuivons notre chemin en longeant le Doubs. Sur notre passage, nous remarquons un ancien moulin abandonné faisant face à des ruines d’habitations et un étrange abri sous roche aménagé.

Continuant notre route, nous arrivons au barrage puis nous passons sous le pont SNCF. Après quelques centaines de mètres, la fameuse pierre qui vire apparait enfin. Hâtons-nous de vous conter la légende qui s’y rattache…

La Légende de la Roche qui Tourne au Châtelot

Blotti au creux de ce paysage paisible, un hameau discret, le Châtelot, abrite un secret murmuré depuis des générations : la légende de la Roche qui Tourne.

Au cœur de la nuit de Noël, lorsque les étoiles scintillent dans un ciel d’encre et que la neige recouvre la terre d’un manteau immaculé, une magie ancestrale s’éveille. Des profondeurs de la forêt, surgissent de minuscules lutins, vêtus de capes rouges et coiffés de bonnets pointus. Leur mission : accomplir un rituel oublié, transmis de génération en génération.

Leurs petites mains agiles s’affairent autour d’une pierre imposante, la Roche qui Tourne. Sa surface lisse et usée par le temps raconte des siècles d’histoire. Guidés par une force invisible, les lutins chantent une mélodie douce et envoûtante, rythmée par le tintement de clochettes.

Lorsque les douze coups de minuit retentissent dans le silence de la nuit, la pierre se met à vibrer. Un murmure sourd parcourt la terre, et la roche, comme animée par une énergie invisible, entame une lente et majestueuse rotation.

Un spectacle fascinant qui ne se déroule qu’une seule fois dans l’année, à l’abri des regards indiscrets. Car les lutins sont farouches et craignent la présence des humains. Si un seul d’entre eux est aperçu, la magie s’éteint et la pierre se fige, condamnant le village à une année de malchance.

La légende raconte que la Roche qui Tourne possède des pouvoirs extraordinaires. On dit qu’elle peut guérir les malades, exaucer les vœux les plus sincères et protéger le village des dangers. Mais pour obtenir ses faveurs, il faut respecter le secret des lutins et ne jamais tenter de les observer lors de leur rituel nocturne.

Ainsi, chaque année, à la nuit de Noël, les habitants de Blussangeaux se retirent chez eux, laissant la place à la magie et aux créatures féériques. Ils attendent avec impatience le lever du soleil, impatients de découvrir si la Roche a accompli sa rotation et si le village est béni pour l’année à venir.

Bonne découverte !

Depuis L’Isle-sur-le-Doubs, prendre la D663 en direction de Montbéliard, passer au niveau de Médière, continuer jusqu’au croisement, tourner à droite et traverser la Prétière. Continuer sur la D316, au croisement, n’allez pas à Blussangeaux mais au Châtelot. Garez vous vers la mairie et continuer sur le chemin qui longe le Doubs. Passez le barrage puis le pont SNCF, comptez 150/200 mètres pour observer la pierre le long du chemin sur la droite.

  • Sentier découverte de Voujeaucourt
  • Fort de Bart à Bavans
  • Grotte de Roche Galiot à Rang

Statistiques :

  • 1 616 650
  • 672 959
  • 726
  • 529
  • 20 avril 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Tina
    2 mars 2024
    Reply

    Bonjour, votre article est vraiment très bien. Cependant, c’est dommage que la pierre soit à moitié enfouie sous la végétation. Le site devrait être mieux mis en valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.