Église Saint-Étienne de Vignory (52)


L’église Saint-Étienne de Vignory :

Né vers 990, Guy Ier de Vignory est un personnage fascinant qui a marqué l’histoire de la région française de la Haute-Marne. Issu d’une famille noble normande, il est le fils de Raoul Barbeta et d’une sœur de Lambert de Bassigny, évêque de Langres. Cette ascendance illustre son statut élevé et lui confère une influence considérable dans la société féodale de l’époque. Grâce à l’influence de son oncle, Guy Ier devient le premier seigneur de Vignory, une châtellenie nouvellement créée à partir des comtés du Bassigny et du Bolenois. Cette position lui permet d’asseoir son pouvoir et de construire un domaine important. Il fait construire le château de Vignory, symbole de sa puissance et de son prestige, et fonde en 1032 l’église Saint-Étienne

Au fil des siècles, l’église Saint-Étienne se pare de nouveaux atours. Un clocher s’élève fièrement au XIIe siècle, tandis que cinq chapelles viennent agrémenter le bas-côté sud entre le XIVe et le XVIe siècle. Chaque époque laisse son empreinte, enrichissant l’édifice d’une variété de styles architecturaux qui fascinent encore aujourd’hui.

Un édifice aux caractéristiques uniques

Plusieurs éléments font la renommée de l’église Saint-Étienne :

  • Sa charpente apparente en bois, une des dernières de la région.
  • Sa nef à trois niveaux, comportant une claire-voie à chapiteaux sculptés.
  • Son déambulatoire, un des rares conservés pour l’époque.

Un décor sculpté exceptionnel

Si vous observez attentivement les chapiteaux de l’église, vous remarquerez qu’ils sont ornés d’animaux, tels que des salamandres, des oiseaux et même des créatures fantastiques. Ces sculptures constituent l’un des premiers essais de sculpture ornementale de la Champagne romane.

Un trésor de mobilier religieux

L’église abrite également l’une des plus importantes collections de mobiliers religieux du département. Parmi les pièces maîtresses, on trouve :

  • Une chaire à prêcher vraisemblablement sculptée par le célèbre artiste chaumontais Jean-Baptiste Bouchardon.
  • Une Vierge à l’Enfant du XIVe siècle.
  • Le retable et l’autel sculptés par l’atelier de sculpture “atelier de Vignory-Joinville”, des pièces de premier plan de l’art sculpté français du début du XVe siècle.

Parmi les autres joyaux de l’église, on trouve des sculptures du XVe siècle réalisées par l’atelier de “Vignory-Joinville”, le retable Rouvenot datant d’avant 1424, et un cycle fascinant représentant la Nativité du Christ.

L’ARCHITECTURE

  • Nef avec une remarquable claire-voie (chapiteaux).
  • Chœur encadré de bas-côtés voûtés.
  • Abside (chapiteaux) entourée de l’un des premiers déambulatoires à chapelles rayonnantes.

LE MOBILIER

  1. Vision de Saint Hubert, ensemble sculpté, fin du XVIe s.
  2. Scènes de la Nativité, hauts-reliefs de pierre polychrome. Ecole de la France de l’Est. XVe s.
  3. Architecture décorative de la Renaissance, 1541.
  4. Devant d’autel : Couronnement de la Vierge entre Saint Pierre et Saint Paul, retable des Bouvenot, scènes de la Passion, pierre polychrome, Ecole de la France de l’Est, début du XVIe s.
  5. Donateurs avec Sainte Catherine et Saint Christophe, Saint évêque, pierre polychrome. Ecole de la France de l’Est, début du XVIe s.

Un lieu incontournable pour les amateurs d’art et d’histoire

L’église Saint-Étienne de Vignory est un lieu incontournable pour les amateurs d’art roman et d’histoire médiévale. Sa beauté architecturale, son atmosphère paisible et son riche patrimoine en font un site à découvrir absolument.

Bonne visite !

Depuis Chaumont, prendre la N67 en direction de Joinville. Passer Bologne, puis Soncourt-sur-Marne, puis au prochain croisement, tourner à gauche, traverser Vignory, l’église est au milieu du village.

Statistiques :

  • 1 616 659
  • 672 962
  • 726
  • 529
  • 20 avril 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Cécile
    26 février 2024
    Reply

    C’est une très belle église avec de jolies statues. La mare à l’arrière ajoute du charme au lieu. Merci pour votre article très bien fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.