Château d’Ancy le Franc – Ancy-le-Franc (89)

Bâti sur les rives du Canal de Bourgogne, le Château d’Ancy-le-Franc se dresse comme un emblème de l’architecture Renaissance française. Construit entre 1538 et 1546 pour Antoine III de Clermont, beau-frère de Diane de Poitiers, ce somptueux édifice est l’œuvre de l’architecte italien Sebastiano Serlio, appelé à la cour de François Ier.

Considéré comme un rival direct de Fontainebleau en raison de son ensemble exceptionnel de peintures murales du XVIe et XVIIe siècle, Ancy-le-Franc fascine par son élégance et son harmonie. Son plan en corps central carré, flanqué de quatre pavillons, est une parfaite illustration de l’équilibre et de la symétrie chers à la Renaissance.

L’intérieur du château ne déçoit pas non plus. Les visiteurs peuvent admirer la Grande Galerie, décorée de fresques illustrant la mythologie grecque et romaine, ainsi que les appartements privés, richement meublés et ornés de tapisseries et de tableaux.

Mais Ancy-le-Franc n’est pas seulement un chef-d’œuvre architectural, c’est aussi un lieu chargé d’histoire. Au fil des siècles, le château a appartenu à de grandes familles françaises, comme les Clermont et les Luynes. Il a également été témoin d’événements importants, tels que la visite du roi Henri IV en 1598.

Antoine III de Clermont (1498-1578), baron puis premier comte de Clermont en Viennois, vicomte de Tallart et de Clermont en Trièves, seigneur d’Ancy-le-Franc, de Husson, de Laignes, fut une figure importante de la France du XVIe siècle. Issu d’une famille noble et puissante, il s’illustre dès son jeune âge dans la carrière militaire, participant aux guerres d’Italie aux côtés du roi François Ier.

Sa bravoure et ses talents stratégiques lui valent de nombreuses promotions, et il est nommé gouverneur du Dauphiné en 1551. Cette position lui confère une grande autorité dans la région et lui permet de jouer un rôle crucial dans les affaires politiques du royaume.

En plus de ses talents militaires et politiques, Antoine III de Clermont était également un grand bâtisseur. Il est notamment à l’origine de la construction du Château d’Ancy-le-Franc, considéré comme un chef-d’œuvre de l’architecture Renaissance française.

Mécène éclairé, il encourage également les arts et les lettres, et son château devient un lieu de rencontre privilégié pour les intellectuels et les artistes de l’époque.

Antoine III de Clermont était un homme complexe et fascinant. Guerrier redoutable, homme politique habile et bâtisseur visionnaire, il a laissé une empreinte durable sur son époque. Son nom est encore aujourd’hui associé au village d’Ancy-le-Franc et à son magnifique château.

Voici quelques faits marquants de la vie d’Antoine III de Clermont:

  • Il épousa Françoise de Poitiers, dame d’honneur de Catherine de Médicis, ce qui lui permit de se rapprocher du pouvoir royal.
  • Il fut nommé grand maître des Eaux et Forêts de France en 1551, une charge importante qui lui donnait le contrôle de l’exploitation des ressources forestières du royaume.
  • Il joua un rôle important dans les guerres de religion, soutenant d’abord le parti catholique avant de se rallier au roi Henri IV.
  • Il mourut en 1578 à l’âge de 80 ans, laissant derrière lui un riche héritage.

Après le décès d’Antoine III de Clermont en 1578, le château d’Ancy-le-Franc passe entre les mains de ses héritiers. La famille Clermont-Tonnerre continue d’occuper le domaine pendant tout le XVIIe siècle, une période marquée par la splendeur et le raffinement.

Les intérieurs du château sont enrichis de nouvelles décorations, notamment de boiseries sculptées et de tapisseries flamandes. Les jardins sont également remaniés, adoptant un style plus baroque avec des parterres de fleurs symétriques et des statues allégoriques.

Cependant, la fin du XVIIe siècle est également marquée par des difficultés financières pour la famille Clermont-Tonnerre. Contraints de vendre une partie de leurs terres, ils sont finalement obligés de se séparer du château d’Ancy-le-Franc en 1683.

XVIIIe siècle: Le passage à la famille Le Tellier de Louvois

En 1683, le château d’Ancy-le-Franc est racheté par François-Michel Le Tellier de Louvois, ministre de la Guerre de Louis XIV. Sous son impulsion, le domaine connait une nouvelle période de prospérité.

Le château est rénové et agrandi, et les jardins sont redessinés dans un style plus classique. Le marquis de Louvois fait également appel à des artistes de renom pour décorer les intérieurs du château, notamment à des peintres et à des sculpteurs.

Cependant, la famille Le Tellier de Louvois ne conserve pas le château d’Ancy-le-Franc très longtemps. En 1719, le domaine est vendu à la famille de La Rochefoucauld, qui le conserve pendant près d’un siècle.

XIXe et XXe siècles: Des changements de propriétaires et des restaurations

Au cours du XIXe siècle, le château d’Ancy-le-Franc connait plusieurs changements de propriétaires. En 1844, il est racheté par la famille de Clermont-Tonnerre, un descendant des anciens propriétaires.

Les nouveaux propriétaires entreprennent d’importants travaux de restauration pour redonner au château son lustre d’antan. Ces travaux s’étalent sur plusieurs décennies et permettent de sauver le château de la ruine.

Au XXe siècle, le château d’Ancy-le-Franc est classé monument historique en 1926. Il est ensuite ouvert au public en 1949, devenant l’une des attractions touristiques les plus populaires de Bourgogne.

Le Château d’Ancy-le-Franc s’enorgueillit d’un domaine exceptionnel de 50 hectares, composé de jardins à la française et à l’anglaise, d’un vaste étang et de bois verdoyants. Cette oasis de verdure offre aux visiteurs un cadre idyllique pour se promener, se détendre et admirer la beauté de la nature.

Les jardins du château ont connu plusieurs transformations au fil des siècles. A l’origine, ils étaient dessinés à la française, avec des parterres symétriques, des statues et des fontaines. Au XVIIIe siècle, le Marquis de Courtanvaux a donné au domaine un style plus anglais, en créant des pelouses ondulantes, des arbres majestueux et un lac romantique.

Aujourd’hui, le Château d’Ancy-le-Franc est ouvert au public. Les visiteurs peuvent explorer le château et ses jardins à leur rythme, ou participer à une visite guidée pour découvrir les secrets de ce lieu d’exception.

Le Château d’Ancy-le-Franc
18, Place Clermont-Tonnerre
89160 Ancy-le-Franc

Depuis Paris, empruntez l’autoroute A6 en direction de Lyon. Prenez la sortie 23 – Montbard en direction de Montbard/Semur-en-Auxois. Continuez tout droit sur la D980 en direction de Montbard. Au rond-point, prenez la deuxième sortie sur la D905 en direction d’Auxerre/Avallon. Continuez sur la D905, puis tournez à droite sur la D955 en direction d’Ancy-le-Franc. Suivez la D955 jusqu’à Ancy-le-Franc.

Depuis Lyon, empruntez l’autoroute A6 en direction de Paris. Prenez la sortie 19 – Nitry en direction de Noyers-sur-Serein. Suivez la D955 en direction d’Ancy-le-Franc.

Statistiques :

  • 1 649 289
  • 690 780
  • 737
  • 614
  • 19 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Dorothée
    23 mai 2024
    Reply

    Nous avons visité ce magnifique château il y a quelque temps. Les enfants ont adoré l’exposition Lego Stars War qu’il y avait cet été là. Les plus grand ont pu apprécier la majesté de ce lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.