Source de la Doue – Glay (25)

Vous vous trouvez devant la source de la Doue, où l’eau jaillit à 433 mètres d’altitude, au pied d’un “bout du monde” ou “cirque” typique du relief jurassien. Cette source émerge d’un porche à la base d’un escarpement rocheux, après un voyage souterrain à travers les calcaires marneux et marnes du plateau d’Ajoie, situé en surplomb à 530 mètres d’altitude. Ce réseau de failles, principalement orientées nord-sud, date du Jurassique supérieur, il y a environ 150 millions d’années.

Au-delà de sa beauté naturelle, la source de la Doue recèle un riche patrimoine historique. L’ouvrage de retenue, construit à la sortie de la source, servait autrefois à réguler le débit de l’eau et à alimenter le moulin local. Cette infrastructure témoigne de l’ingéniosité des hommes qui ont su tirer parti des ressources naturelles pour leur développement.

Dès le 14ème siècle, l’existence d’un moulin sur la Doué est attestée. Ce moulin ancien, dont les vestiges que l’on peut encore admirer datent du 17ème siècle, a poursuivi son activité jusqu’au début du 20ème siècle. Malgré les évolutions technologiques, ce lieu a su maintenir son rôle grâce aux importants débits d’eau de la Doue, qui permettaient de faire tourner la roue et de mener diverses activités industrielles et artisanales.

Contrairement aux moulins situés près de puissants exutoires comme le Loue ou le Lison, le moulin de la Doue nécessitait une compréhension approfondie de l’hydrologie karstique. La construction d’un barrage à l’entrée de la grotte et l’utilisation de la cavité comme réservoir naturel permettaient de réguler les variations de débit et de disposer d’une énergie constante, même en période d’étiage. La maîtrise de cette technologie hydrologique était essentielle pour assurer un fonctionnement continu et optimal du moulin.

  • 17ème Siècle : Les installations de l’époque permettaient d’exploiter la force motrice de la Doue pour diverses activités artisanales. En 1663, une papeterie fut installée en aval du moulin, utilisant les eaux pour produire du papier.
  • 18ème Siècle : Le Gland et ses affluents, dont la Doue, permettaient le fonctionnement de moulins à céréales et à rires (pour écraser le chanvre, les noix et autres produits). De nombreux établissements industriels se sont développés dans la vallée, incluant des huileries, papeteries, forges, scieries et tanneries.
  • 19ème Siècle : L’avènement de la roue produisant de l’électricité a permis de moderniser les installations de production. Cette énergie était essentielle pour l’industrie horlogère, mécanique et textile, ainsi que pour diverses autres industries locales.

La source de la Doue donne naissance à un ruisseau qui s’unit peu après à la Creuse, formant la rivière du Gland. Sur son parcours de 14,5 km, ce cours d’eau nourrit un écosystème riche et diversifié, offrant un refuge à une multitude d’espèces animales et végétales. La préservation de cet environnement fragile est essentielle pour maintenir l’équilibre et la beauté de cette région.

Le relief karstique, sculpté par l’eau dans le calcaire, offre un spectacle fascinant. Derrière le porche de la source de la Doue, s’étend un réseau de grottes et de cavités explorées dès 1919 par les spéléologues. Siphons, puits, cheminées et une cavité de 300 mètres de long composent ce labyrinthe souterrain, invitant à l’aventure et à la découverte.

Depuis 1989, le Syndicat Intercommunal à Vocation Unique du Gland œuvre inlassablement pour la restauration et l’aménagement de la source de la Doué et de ses affluents. En 2017, le Pays de Montbéliard Agglomération a pris en charge la préservation de ce site exceptionnel, garantissant ainsi la protection de ce trésor naturel et culturel pour les générations futures.

Aujourd’hui, la Source de la Doué est un lieu privilégié pour les promeneurs et les amateurs de nature. Des sentiers bien entretenus permettent aux visiteurs de découvrir la source et ses environs tout en profitant de la tranquillité du paysage. La quiétude des lieux invite à la méditation et à la contemplation, faisant de chaque visite une expérience ressourçante et apaisante.

Bonne balade !!

Source : Panneaux sur site

Depuis la commune de Glay, prendre Route de la Doue, puis, au croisement, tourner à gauche en direction de la Papeterie (restaurant). Continuer jusqu’à atteindre le parking de la source. Continuer à pied en suivant les indications. Comptez 2,4km aller-retour.

Statistiques :

  • 1 649 274
  • 690 767
  • 737
  • 614
  • 19 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Sabrina
    11 juin 2024
    Reply

    Un lieu très paisible et très agréable où il fait bon se balader.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.