Le champs de roches – Barbey-Seroux (88)

Le Champs des Roches se distingue par ses énormes blocs de granite, éparpillés sur une vaste étendue, comme s’ils avaient été jetés là par une force colossale. L’origine de ces rochers a suscité de nombreuses théories au fil du temps. Certains y voient la conséquence d’un ancien éboulement de montagne, tandis que d’autres évoquent l’intervention de géants mythologiques, ou même des phénomènes glaciaires datant de la dernière ère glaciaire.

Le Champ de Roches est une merveille naturelle qui attire les curieux par son amoncellement mystérieux de pierres. Ce site intrigant soulève de nombreuses questions : d’où proviennent ces pierres et qui aurait pu cultiver ce champ ? Une exploration s’impose pour découvrir un monde minéral unique et fascinant. Ces blocs de pierres anguleux, légèrement moussés, sont constitués de différents types de granites, de grès et de Gneiss, empilés sur une épaisseur d’environ 7 mètres.

L’hypothèse la plus plausible est qu’un glacier ait transporté ces blocs sur plusieurs kilomètres. Il y a environ 50 000 ans, lors d’un réchauffement climatique brutal, le glacier aurait abandonné ces pierres arrachées à la montagne à la surface de Barbey-Seroux. Les périodes de réchauffement interglaciaire ont ensuite lavé les blocs, emportant les matériaux les plus fins en aval. Sous ces blocs, un “lapis glissant” s’est formé, mélange de boue, sable et gravier sur un sol gelé. Grâce à une légère pente, les blocs ont lentement pu s’imbriquer les uns dans les autres.

Aujourd’hui, cette “coulée de blocs” est stabilisée, mais cet environnement minéral reste largement inexploité par la végétation, même après des millénaires. Ce site constitue un biotope rare et original, hébergeant une faune et une flore particulières.

Installez-vous confortablement et laissez-moi vous transporter dans un temps lointain, où les villages de Barbey et Seroux n’étaient pas encore unis. Cette histoire se passe dans une clairière mystérieuse, connue de tous sous le nom de Champ de Roches. C’était un endroit redouté, car il se murmurait que les sorcières s’y rendaient pour leurs sinistres sabbats.

Les nuits de pleine lune, on racontait que des chants étranges et des rires maléfiques résonnaient entre les arbres. Les villageois, terrifiés par ces récits, cherchaient désespérément une solution pour mettre fin à ces rituels démoniaques. Les curés, accompagnés de contre-sorciers et autres hommes de foi, furent envoyés pour tenter de lever cette malédiction.

Parmi ces braves hommes, se trouvait le curé de Granges-sur-Vologne. Cet homme pieux et déterminé décida de faire appel à une force divine pour libérer la clairière des griffes des sorcières. Un soir de sabbat, il invoqua le saint patron de son église, saint Georges. Les villageois se rassemblèrent, leurs cœurs battant à l’unisson, priant pour un miracle.

Et ce miracle arriva. Saint Georges, armé de sa lance et chevauchant son noble destrier, apparut dans le ciel. Sa présence lumineuse et imposante éclipsa la nuit noire. Les sorcières, saisies de terreur, levèrent les yeux vers cette vision divine. En un instant, le saint leva sa lance et d’un geste majestueux, il pétrifia les sorcières sur place.

La clairière, autrefois théâtre de scènes infernales, se transforma en un champ de pierres. Les sorcières figées, devenues d’énormes blocs de granite, donnèrent naissance à ce que nous appelons aujourd’hui le Champ de Roches. Le village fut libéré de cette emprise maléfique, et les habitants purent à nouveau dormir en paix, remerciant chaque jour saint Georges pour son intervention.

Depuis ce jour, le Champ de Roches est un lieu de légende, un témoignage silencieux de cette nuit où le divin triompha du mal. Les enfants jouent autour des pierres, les anciens racontent l’histoire, et les curieux viennent de loin pour contempler ce spectacle naturel imprégné de mystère et de foi.

Conscient de la valeur patrimoniale et écologique du Champs des Roches, la commune de Barbey-Seroux a pris des mesures pour protéger et valoriser cet espace. Des sentiers balisés permettent aux visiteurs de découvrir les différentes formations rocheuses tout en préservant la flore locale. Des panneaux d’information jalonnent le parcours, offrant des explications sur l’origine des rochers et les légendes qui les entourent.

Bonne balade et place à la rêverie !

Depuis Granges-sur-Vologne, prendre la D31 jusqu’à Barbey-Seroux, prendre Route de la Grande Roche, continuer sur 2,5 kilomètres jusqu’au parking visiteurs.

  • La roche des chiens à Ban-sur-Meurthe-Clefcy
  • Scierie du Lançoir à Ban-sur-Meurthe-Clefcy
  • Jardin de Berchigranges à Granges-sur-Vologne

Statistiques :

  • 1 660 713
  • 696 753
  • 741
  • 626
  • 14 juillet 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Isaline
    25 juin 2024
    Reply

    Merci pour votre article. Ces roches qui forment une sorte de rivière de pierres sont très belles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.