Musée d’archéologie Marius Vazeilles – Meymac (19)

C’est au cœur de la petite ville de Meymac en Corrèze, juste à côté de l’église que l’on trouve l’entrée du musée d’Archéologie & du Patrimoine Marius Vazeilles. Ce musée a été installé dans les années 1980 dans l’ancienne abbaye bénédictine du 11ième siècle et offre un espace de 300 m2 de visite répartis sur trois étages.

Les deux premiers niveaux permettent de comprendre les structures archéologiques découvertes dans le secteur du plateau des Millevaches en Haute-Corrèze, et d’en admirer les nombreuses trouvailles : Pour exemple, la statue de femme drapée et la statue de la déesse mère venant du site des Grandes Pièces et datant de l’époque gallo-romaine (photo ci-dessus à droite), La collection archéologique la plus importante regroupe les objets trouvés sur le site des Cars à Saint-Merd-les-Oussine (relativement proche de Meymac). En supplément, on peut admirer des outils datant du paléolithique et du néolithique (bifaces, haches polies etc).

A l’étage, on fait un bon au début du 19ième siècle jusqu’au 20ième siècle. Derrière les vitrines sont présentés : des outils de différents corps d’anciens métiers, des instruments de musique, des vêtement (chaussures, dentelles etc…). La partie la plus impressionnante est sans aucun doute la reconstitution d’une pièce à vivre d’antan. Des bornes interactives, des vidéos et des panneaux didactiques apportent toutes les explications complémentaires à la visite.

Qui était Marius Vazeilles ? Un grand homme qui marqua la région du Limousin. Il portait plusieurs étiquettes. Fils de garde-forestier, il effectua de grandes études et devient garde général des eaux et forêts puis expert forestier à Meymac. Il concentra des recherches dans le secteur de Millevaches pour améliorer la condition rural et paysanne. Au cours de ses recherches, il découvre des structures “inconnues” et se passionne pour l’archéologie, l’ethnologie et l’anthropologie. Il faut savoir qu’à cette époque, on pouvait devenir “plus facilement” archéologue et entreprendre des fouilles (avec l’autorisation des propriétaires des terrains bien sûr) contrairement à aujourd’hui où l’on devra pratiquer plusieurs années d’études, obtenir des diplômes, gagner de l’expériences et faire signer diverses autorisations, Il devient donc un spécialiste reconnu de l’époque gallo-romaine et mérovingienne. Un peu plus tard, il se rapproche du monde de la politique, il est élu municipal puis militant convaincu du syndicalisme agricole au sein du Parti communiste français; Parti dans lequel il milite jusque dans les années 1940. A cette date, sous le gouvernement de Vichy, il est emprisonné et placé en résidence surveillée.
Libéré après la guerre, il reçoit de nombreuses décoration. Il meurt en 1973

En 1974, la fondation Marius-Vazeilles est créée, permettant d’exposer les découvertes de Marius Vazeilles.


Si vous comptez visiter le Musée Marius Vazeilles, nous vous conseillons de vous rendre dans l’église juste à côté pour admirer la Vierge Noire. Elles étaient relativement nombreuses au Moyen Age, mais elles sont diabolisées et détruites, notamment lors de la Révolution de 1789. Devenues rares, leurs origines remonteraient à des temps anciens. Certains spécialistes pensent a une période où l’on échangeait beaucoup avec le Moyen-Orient. D’ailleurs, on remarque que celle de Meymac (dite l’égyptienne) porte un turban. Elle aurait un millier d’année ! En 2016, elle est délicatement sortie d’un coffre-fort où elle demeurait cachée depuis 40 années.

Bonne visite !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Musée d’Archéologie & du Patrimoine Marius Vazeilles

Adresse : Place du bûcher Abbaye Saint-André, 19250 Meymac

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.