Fontaine de la Belle Nanette – Falletans (39)

Une histoire de fantôme…

L’histoire se déroule dans l’immense forêt de Chaux dans le Jura. Au plus proche de la fontaine, on entame la marche du côté de Falletans. Attention à ne pas vous perdre, la foret représente un véritable labyrinthe, par ailleurs, au milieu, on peut voir des colonnes qui avaient la fonction de guide envers les forestiers.

Après une longue marche, et quelques indications discrètes, nous arrivons enfin dans un endroit, loin de tout. La fontaine existe toujours et elle est indiqué par la présence d’un petit panneaux posé et édité par l’office nationale des forêts. Une ancienne et grande table couverte de mousses fait face à la fontaine. Ce qui démontre que le lieu était autrefois, propice aux réunions familiales afin de partager un bon repas dans les bois.

Que raconte l’histoire qui rend ce lieu si mystérieux ? Il faut remonter entre 1600 et 1700. La Franche-Comté est espagnole. La vie des habitants de cette contrée est paisible et prospère. Ce fait intéresse le royaume de France qui n’hésite pas à engager des mercenaires suédois. afin de conquérir ce territoire. La ville de Dole (capitale à cette époque) est encerclée par des troupes armés. Les villages alentours sont encore bien plus impactés par les guerriers sanguinaires qui n’hésitent pas à mettre le feu aux chaumières, à violer les femmes et à tuer les hommes sans faire de prisonniers.

Prévenue par les cloches du village de Falletans, Nanette qui était une bergère, quitte sa chaumière avec ses bêtes et se rend, loin dans la forêt, jusqu’à une clairière : un endroit qu’elle aime tant. Pensant qu’elle est seule et en sécurité, Nanette s’assoupis au pied d’un arbre, près de la fontaine. Le craquement d’une branche l’a fait sursauter, elle voit en face d’elle, un grand et jeune homme portant un costume de soldat. Elle comprend rapidement qu’il s’agit d’un officier “des gris” (mercenaire suédois) et qu’elle est en danger. L’homme s’approche d’elle, et tente de la rassurer. Il lui parle quelques instants et essai de la séduire. Mais la douce Nanette n’est pas une fille facile, elle repousse gentiment le garçon. qui insiste toujours de plus en plus. Nanette fini par craquer, et lui dire qu’elle a déjà un homme qu’elle aime plus que tout, qui est arquebusier dans la ville de Dole. Vous imaginez bien que le suédois n’allait pas être ravi. Vexé et dans un élan de colère, il sort son épée et l’enfonce à trois reprises dans le corps de Nanette. Le soldat repart dans l’obscurité de la forêt, laissant le corps sans vie de Nanette dont le sang vient se jeter dans l’eau de la fontaine que l’on appel depuis, la fontaine de la Belle Nanette.

Une variante bien plus glauque existe et elle explique que l’homme était accompagné de sa troupe de mercenaires, et qu’avant de tuer Nanette, elle aurait été violé par ceux-ci.

A présent, 300 ans nous sépares de cette histoire. On dit qu’il arrive d’apercevoir Nanette en robe blanche, quand on se penche devant l’eau de la fontaine. Cette histoire de fantôme a été constaté par plusieurs visiteurs au cours des deux derniers siècles. mais plus récemment, elle a été consolidé par le récit d’une institutrice, venue avec ses élèves faire un pique-nique et qui a vu le visage de Nanette dans le reflet de l’eau.

Voici une chanson en lien avec la légende retrouvée à la bibliothèque de Dole, 
avec la mention suivante :
« Cette légende exhale un parfum de terroir, à la fois piquant et délicieux : 
Elle date
 en effet du temps où notre Comté n’était pas encore française.
Elle fut jadis mise en vers par M. Léon MONNIER
et en musique par M. Lucien JUILLET, puis éditée.
Malheureusement, elle est devenue introuvable.
C’est grâce à M. RIMAUD de FALLETANS qui l’a retrouvée dans ses
papiers de famille que nous pouvons a nouveau la réciter.

Dans la forêt de Chaux, il est une clairière où chantent les oiseaux près d’une source claire. Quelques muguets fleuris y mirent leurs cornettes. Cette fontaine a nom de la Belle Nanette. Belle Nanette était une jeune fille aux yeux jolis.

Un jour je vis un vieux, un vieux fermier du Temple,
Rêvant silencieux, comme un saint dans un temple.
C’est lui qui m’a conté cette naïve histoire,
Dont toute la Comté garde encore la mémoire.

C’était au temps lointain où Lacuzon-le-Brave
Luttait avec entrain contre le Gris-qui-Bave.
L’oppresseur et ses gens parcouraient la contrée,
Pillant et saccageant la Province adorée.

Tout près de Falletans, dans une maisonnette,
Fraîche comme un printemps, vivait « Belle Nanette ».
Elle allait quelquefois au bord de la Fontaine,
Et chantait dans le bois sa tendre cantilène.

Un jour en cet endroit, Nanette était assise,
Tenant entre ses doigts des fleurettes exquises,
Un officier des « Gris », passant alors près d’elle,
S’arrête tout surpris et salua, fidèle.

Or, le « Gris » galamment entretint la mignonne,
Vanta ses traits charmants, sa pâleur d’anémone,
Lui promit près du roi première place aux fêtes,

Nenni, nenni, ma foi ! » lui répondit Nanette.
Gardez votre or, Monsieur, j’aime mieux ma fontaine.
Plus simple est mon bonheur, il suffit à ma peine !
D’ailleurs, un fiancé a reçu ma parole :
C’est un arquebusier de la ville de Dole ».

Mais le « Gris » furieux de sa réponse nette,
Dans un geste odieux, tua « Belle Nanette ».
Honteux de ce méfait, il fuit à perdre haleine,
Durant que soupirait l’onde de la fontaine.

Depuis ce temps lointain, quand bleuit la pervenche,
Près du flot argentin, passe une forme blanche :
Elle frôle les fleurs, puis disparait rapide,
Non sans verser des pleurs dans sa source limpide.

Dans la forêt de Chaux, il est une Fontaine,
Dont roucoulent les eaux, parmi la marjolaine…
Et les muguets mignons, dont tintent les clochettes,
Disent tout bas le nom de la « Belle Nanette ».


Bonne visite !

Sources : Bibliothèque de Dole, office du tourisme du pays Dolois.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Falletans, partir dans la forêt de Chaux au croisement marqué par une croix (lieu-dit Champ Richard). marcher durant 1,5 kilomètres puis tourner à droite sur la route du chien pendu. Marcher sur 600 mètres puis tourner à gauche, marcher 100 mètres puis emprunter le petit sentier à droite sur 50 mètres pour arriver à la fontaine.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.