La chapelle du Rat –  Le Rat – Peyrelevade (19)

Nous voici parti en vadrouille jusqu’à la Chapelle du Rat, à un peu moins de cinq kilomètres de Peyrelevade en Corrèze (Je redécouvre à nouveau ce magnifique paysage qui a marqué mon enfance). Il faut bien suivre les indications pour atteindre le parking et commencer l’ascension. Sinon, autre possibilité, monter par le chemin de croix dont le départ commence au Rat.

La chapelle culmine à 834 mètres d’altitude. Le chemin suit un muret de pierre. Il faut compter seulement 350 mètres de marche pour atteindre la chapelle.

La chapelle du Rat n’est pas le seul objet de notre visite. Les pierres que l’on trouve autour de la chapelle donnent un effet mystique au lieu. D’abord parce que ces rochers ont parfois des formes étranges, comme cette tortue que l’on peut percevoir sur la photo ci-dessus. On peut voir également la pierre branlante, défiant les lois de l’équilibre.

Aussi, d’énormes blocs de granit entassé les uns contre les autres ont longtemps été confondus pour être un grand dolmen. Deux rochers présentent des bassins plus ou moins larges. Les géologues s’entendent pour dire qu’il s’agit de simples phénomènes naturels. Ca n’empêche pas de supposer des utilisations de type sacrificiel sur l’une de ces pierres par une tribu celtique. L’une de ses pierres a été sanctifiée par la croix qu’elle porte.

Le nom du Rat, provient du patois local “lou ro” ou “lo roc’ signifiant “le rocher”. D’ailleurs, la chapelle du Rat est dédiée à Saint-Roch.

Saint-Roch ou Roch de Montpellier est le saint patron des pèlerins, des docteurs, des chirurgiens, dermatologues et aussi le protecteur des animaux. On le fête le 16 août.

La chapelle, construite au 17ième siècle, était un haut lieu de pèlerinage en Corrèze. On venait ici pour guérir de la peste, mais pas seulement, les croyants venaient aussi pour leur eczéma, psoriasis, zona et toutes autres maladies de peaux. Les gens baignaient leurs enfants dans de grands bacs en pierre rappelant des sarcophages. Ils sont placés devant la chapelle (encore visible aujourd’hui). Autrefois, les paysans montaient à la chapelle pour demander la protection de leurs bétails.

Un étrange rituel consistant à immuniser son chien contre la rage : Il fallait amener son chien avant que le prêtre arrive, coincer l’animal entre la porte et son dormant, puis, on faisait chauffer la clé pour marquer la tête de la pauvre bête. Soit disant, la cicatrice servait de protection, et l’animal était préservé de la rage.

On peut également apprécier le panorama depuis les rochers, qui sans les arbres, serait encore plus grand. Le site du Rat est Inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1927.

Bonne balade !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Peyrelevade, prendre la départementale 78. Passer le hameau “Chez le Prou”, puis celui de “Malsagne”, continuer toujours sur la D78, traverser le hameau “le Rat”. Compter 250 mètres après la sortie du Rat, pour tourner à gauche (face à une ferme). Un parking visiteur permet de laisser son véhicule et d’entamer la douce ascension vers la chapelle (700 mètres aller-retour).

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.