Lanterne des morts – La Souterraine (23)

La lanterne des morts de La Souterraine se trouve facilement au centre du cimetière de la commune La petite ville de la Creuse comptant environ 5000 habitants cache bien des secrets. En effet, nombreux sont les trésors architecturaux, insolites, naturels et surtout historiques.

Nous allons plus particulièrement nous intéresser à la lanterne des morts. Elle provient de l’ancien cimetière du faubourg Saint-Michel. Elle daterait du 14ième siècle. Elle est donc déplacée dans le nouveau cimetière vers 1850, et les ouvriers ont profités de cette occasion pour restaurer le lanternon. La lanterne est composé d’une colonne hexagonale et d’un lanternon pyramidal. Au sommet, on observe une croix en pierre. On pénètre à l’intérieur par une porte tournée à l’Est.

Ci-dessus, une curieuse tombe d’un Compagnon Charpentier Couvreur, ou d’un Franc-Maçon, ou bien, les deux…

Les lanternes des morts sont des constructions funéraires qui se trouvent principalement dans certains cimetières au centre-ouest de la France. Il est toutefois possible d’en trouver à titre exceptionnel en Bretagne ou dans la Meuse par exemple. Leurs formes et leurs tailles sont diverses et variées : en forme de tour, cylindrique, hexagonale, carrée, polygonale etc… Malheureusement, de nombreuses lanternes ont été détruites durant la Révolution de 1789 ou ont tout simplement disparu lors de transfert de cimetières en périphérie des villes au 18ième siècle.

Le but de construire ce type de tour dans ou autour des cimetières demeurent un véritable mystère. Certaines thèses évoquent qu’elles puissent servir de guide aux défunts. Une autre réponse précise que l’esprit des défunts pourraient être apaisés grâce à la lumière de la lanterne. Autre possibilité qui se tourne vers le monde du vivant : les humains ont toujours eu peur de la mort et de l’obscurité, les lanternes permettent d’éclairer les cimetières quand la nuit tombe. Une dernière suggère qu’elles ressemblent à un phare, destiné a guider les voyageurs se rendant à St-Jacques-de-Compostelle.

Alors ? Au final, on va dire qu’il y a un peu de tout ça ! Dans des temps très ancien, il était coutume de poser une bougie sur la tombe d’une personne décédée. Il faut donc imaginer qu’au Haut-Moyennage (par exemple), quant on visitait un cimetière au crépuscule, on voyait des dizaines et des dizaines de bougies orner les tombes. Elles ont été peu à peu remplacées par des lanternes, placées au cœur ou au point culminant du cimetière.

La lanterne des morts de La Souterraine est classée aux Monuments Historiques depuis 1926.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis le centre de La Souterraine, il faut prendre la direction de l’unique cimetière, Boulevard Mestadier, tourner à droite Rue de Malherbaud, parking depuis l’entrée du cimetière.

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 616 538
  • 672 890
  • 726
  • 529
  • 20 avril 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Isolde
    31 octobre 2023
    Reply

    Merci pour vos explications claires et nettes à propos de ces monuments funéraires, je les contemplais sans savoir leur but précis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.