Couvent ruiné de Schwartzenthann – Wintzfelden – Soultzmatt (68)

C’est lors d’une belle journée ensoleillée et par de fortes chaleurs que nous prenons la direction des vestiges d’un ancien couvent situé dans le Haut-Rhin. Les ruines se trouvent à l’Ouest de Soultzmatt, et à 500 mètres à vol d’oiseau de Wintzfelden.

Mais au bout de la route carrossable, on délaisse le véhicule pour apprécier le dénivelé positif à la force des gambettes. Nous arrivons au niveau de la croix et du panneau d’explication du sentier de découverte. Celui-ci, d’une longueur de 600 mètres permet de parcourir l’ensemble du site, comprenant : l’hospice, l’église, le cloître, la ferme, l’atelier d’écriture, le barrage et le mur d’enceinte.

Le couvent de Schwartzenthann est construit en l’an 1117 par les augustines venues de Marbach (Marbach est une abbaye fondée vingt années plus tôt par le chevalier Burckart de Gueberschwihr). Elles étendent l’activité d’écriture qui s’effectue déjà à l’Abbaye de Marbach et éditent en 1154, le “Codex Guta-Sintram“. Il s’agit d’un manuscrit dédié à la Sainte-Vierge rédigé par la chanoinesse Guta et enluminé par le chanoine Sintram de Marbach. C’est une compilation de textes religieux tournés vers la vie du couvent. Il est aujourd’hui gardé à la Bibliothèque du Grand Séminaire de Strasbourg. L’atelier d’écriture au couvent de Schwartzenthann permettait aux augustines de copier ce manuscrit à grande échelle. Le couvent prospère dans la paix durant 150 années. En 1298 commence le déclin provoqué par les pillages et les incendies orchestré par les hommes du comte de Ferrette. Jusqu’en 1484, l’abbé de Marbach décide de faire partir les religieuses en sécurité et en réintègre d’autres jusqu’en 1525. Elles sont pour la plupart, évacuées en 1531 après plusieurs attaques par les paysans lors de la guerre des Rustauds, d’autres finissent par trouver un mari.

L’évêque de Strasbourg achète le couvent en 1539, Puis, le vend à la commune de Soultzmatt en 1543, le couvent en ruine sert malheureusement de carrière de pierres afin de bâtir de nouveaux monuments à caractère religieux et d’habitations jusqu’au 18ième siècle.

Le site de Schwartzenthann serait le théâtre d’évènements étranges :

Trois légendes sont liées au ruines du couvent. Une première histoire raconte qu’il faut venir une nuit de pleine lune, au mois de Mai, pour voir errer les fantômes de trois religieuses, on dit les entendre pleurer et prier au travers des murs de ce lieu sacré âgé de neuf siècles. Une légende explique que les anciennes religieuses ont cachées un trésor inestimable et précieux, il s’agit de douze statues en Or, représentant les douze apôtres. Le trésor serait toujours enfui car personne ne l’a jamais trouvé. Et enfin, une troisième histoire évoque la présence d’un souterrain secret, creusé par les religieuses afin de fuir en cas d’attaques. Ce souterrain irait (soit disant) dans trois directions : à la ferme de Ritzenthal, au fond du vallon, mais aussi aux grottes de Blumenstein. Le souterrain, tout comme le trésor, n’ont jamais été trouvé. Après quelques recherches, au sud du stade de foot de Wintzfelden, existe de très maigres vestiges d’un ancien château-fort (Blumenstein) où l’on trouve aujourd’hui plusieurs souterrains.

En 1969, le site est découvert accidentellement. Des fouilles sont rapidement menées et ont révélées un enfeu du 12ième siècle abritant un sarcophage roman ainsi que plusieurs dalles funéraires datant du 12ième jusqu’au 14ième siècle.

Sur le couvercle du sarcophage richement décoré de rinceaux et d’inscriptions en relief, on peut lire en latin “Le 5ième jour des ides d’aout est décédée la converse Gertrude. Le 4ième jour des ides de Novembre est décédée Ellenta. +Agres+”.

En 1986, l’ensemble de ces quelques découvertes sont transférés au lapidarum de l’église de Winztfelden afin de les préserver en toutes sécurités.

Les vestiges font l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques depuis 1982.

Sources : Panneaux pédagogique sur site, wikipedia, Julie Giorgi, « Autour d'un couvent studieux », En vadrouille Alsace,‎ 2016, p. 28-31

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Soultzmatt, prendre la départementale 40 en direction de Wintzfelden. A Wintzfelden, prendre rue des Vosges (à gauche de l’église), 300 mètres plus loin, prendre la petite route à gauche. Rouler sur 400 mètres, et se garer au croisement pour continuer à pied. Continuer à pied sur la route menant droit aux ruines après une marche de 500 mètres.

A proximité :

  • Chapelle Saint-Nicolas à Soultzmatt
  • Chapelle du Val du Pâtre sur les hauteurs au Sud-Ouest de Soultzmatt
  • Les Sarcophages mérovingiens autour de l’église de Soultzmatt
  • Menhir du Langenstein à l’Est de Soultzmatt

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.