Le Musée Unterlinden – Colmar (68)

Le Musée Unterlinden est l’un des plus grands musées d’art en France, situé dans le centre historique de la ville de Colmar en Alsace. Il doit son nom au couvent des Unterlinden (chanoinesses de l’ordre des dominicains) dans lequel il est installé. C’est l’un des musées les plus populaires en Alsace, attirant des milliers de visiteurs chaque année.

Le musée d’Unterlinden (Unterlinden signifiant “Sous le Tilleul”) a ouvert ses portes au public le 3 avril 1853, après que les œuvres récupérées après la Révolution française ont été délocalisée dans l’ancien couvent des Dominicaines à partir de 1852, évitant ainsi la démolition des bâtiments. La naissance du musée a été marquée par plusieurs événements, notamment la naissance de la Société Schongauer en 1847 et la structuration d’un cabinet des estampes par Louis Hugot. En 1848, une mosaïque gallo-romaine trouvée à Bergheim a été placée dans l’église d’Unterlinden.

Le couvent des Unterlinden était une ancienne résidence de religieuses de l’ordre dominicain, situé à Colmar en Alsace, dès 1232. Construite entre 1262 et 1269, l’église du couvent était composée d’une nef en bois à quatre travées et d’un chœur à sept travées voûtées d’ogives et à l’abside polygonale. Le cloître a été érigé dans la seconde moitié du XIIIe siècle. Le couvent a été fermé en 1790 et a servi de caserne militaire avant de devenir un musée en 1849. Son architecture gothique a eu une influence sur l’ensemble de l’architecture des ordres mendiants du Rhin supérieur. Depuis le 4 mai 1852, le couvent a été classé comme monument historique. Aujourd’hui, il abrite le musée Unterlinden, où se trouve notamment le célèbre retable d’Issenheim de Matthias Grünewald ainsi que la statue de Martin Schongauer, peintre et graveur colmarien, réalisée par Bartholdi en 1860.

Le musée Unterlinden est renommé pour être une vitrine de l’art rhénan en France : L’art rhénan est un mouvement artistique qui s’est développé dans la région du Rhin en Europe au cours du 14ème et 15ème siècles. Il s’agissait d’un mouvement artistique influencé par les styles gothiques français et italiens, mais qui possédait également des caractéristiques distinctes.

L’art rhénan est principalement associé à la sculpture et à l’architecture, et se caractérise par l’utilisation de motifs naturalistes et la représentation de personnages expressifs et détaillés. Les artistes rhénans étaient également connus pour leur utilisation de l’iconographie religieuse, souvent avec des représentations détaillées de scènes bibliques.

Parmi les artistes les plus connus de l’art rhénan, on peut citer Tilman Riemenschneider, qui était connu pour ses sculptures en bois, notamment des autels et des sculptures de saints. D’autres artistes notables incluent Nikolaus Gerhaert von Leyden, Michael Pacher, Hans Multscher et Konrad Witz.

L’art rhénan a eu une influence durable sur l’art allemand et européen en général, et a également contribué à la diffusion du style gothique dans toute l’Europe.

Le musée est connu pour sa collection d’art médiéval et moderne, ainsi que pour son chef-d’œuvre, le Retable d’Issenheim, l’une des plus grandes et des plus importantes œuvres de la Renaissance allemande. Le retable a été réalisé par l’artiste alsacien Matthias Grünewald et représente la crucifixion du Christ, ainsi que des scènes de la vie de Saint Antoine.

Le Retable d’Issenheim est une œuvre majeure de l’art occidental de la fin du Moyen Âge, réalisée par le peintre allemand Matthias Grünewald et son atelier entre 1512 et 1516 pour le monastère des Antonins d’Issenheim, près de Colmar en Alsace.

Le retable est composé de plusieurs volets sculptés et peints qui s’ouvrent et se ferment pour former différentes scènes. Lorsqu’il est ouvert, il mesure plus de 5 mètres de large et présente des panneaux illustrant des épisodes de la vie du Christ ainsi que de saint Antoine et saint Sébastien, les deux saints patrons du monastère. Le panneau central représente la crucifixion, avec un Christ souffrant, douloureux et réaliste, contrairement aux représentations idéalisées plus courantes à cette époque.

L’œuvre est considérée comme une manifestation de l’art gothique tardif, qui évolue vers la Renaissance, en raison de ses éléments naturalistes et réalistes, de ses couleurs vives et de son utilisation innovante de la lumière et de l’ombre. Le retable a également été influencé par les mouvements artistiques du moment, tels que la réforme luthérienne et la théologie mystique.

Aujourd’hui, le Retable d’Issenheim est considéré comme l’une des œuvres les plus importantes du patrimoine artistique européen. Il attire des visiteurs du monde entier.

Le musée a également une riche collection d’art médiéval, qui comprend des sculptures, des peintures, des objets liturgiques et des manuscrits enluminés. Les salles d’exposition sont organisées chronologiquement et présentent des œuvres allant du 12ème au 16ème siècle.

Outre l’art médiéval, le musée abrite également une collection d’art moderne et contemporain, comprenant des œuvres de grands artistes tels que Picasso, Miró et Léger. Cette collection est présentée dans une aile moderne du musée, qui contraste avec le bâtiment historique.

Dans le sous-sol, les collections archéologiques exposées fournissent une vision globale des diverses phases de l’évolution humaine grâce à une multitude d’objets issus de la vie quotidienne ainsi que de contextes funéraires. La majorité de ces pièces a été mise au jour dans la moitié nord du Haut-Rhin. Parmi les découvertes, on peut notamment évoquer une remarquable mosaïque gallo-romaine datant du IIIe siècle, trouvée à Bergheim.

Le musée propose également des expositions temporaires tout au long de l’année, couvrant une variété de sujets allant de l’art contemporain à l’histoire de la région alsacienne. Le musée organise également des événements spéciaux tels que des visites guidées, des concerts et des ateliers pour les enfants.

En plus de ses collections, le musée Unterlinden est également connu pour son architecture. Les bâtiments ont été restaurés et agrandis au fil des siècles, et le musée a été rénové et modernisé dans les années 1990 par l’architecte suisse Herzog & de Meuron. La nouvelle aile moderne du musée a été inaugurée en 2015.

Bonne visite !

Sources : Le Musée d'Unterlinden à Colmar: guide suivi du catalogue, Wikipedia, Art sacré rhénan: oeuvres du Moyen-Age -Rhineland-Palatinate (Germany) · 1963, Schongauer, association.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Adresse : Place des Unterlinden, 68000 Colmar

Téléphone : 03 89 20 15 50

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 614 173
  • 671 710
  • 725
  • 521
  • 13 avril 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. André Martin
    14 avril 2024
    Reply

    Le prix de l’entrée est assez onéreux mais l’on passe beaucoup de temps et beaucoup de choses a admirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.