Les Narines du Diable – Pont-les-Moulins (25)

Pont-les-Moulins est une petite commune située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté en France.

Pont-les-Moulins est un village situé au pied de reliefs importants, sur la rive gauche des méandres du Cusancin, un affluent du Doubs qui se jette à Baume-les-Dames. Le village a été connu sous les noms de Ponz-les-Molins et Pont-lez-Baulmes avant de prendre son nom actuel en 1671. À l’origine, la communauté faisait partie de la paroisse de Villers-le-Sec, située à plus de six kilomètres de distance, et il était difficile de traverser le Cusancin. Une chapelle a été construite en 1769 et est devenue une église paroissiale en 1829. Le Cusancin traverse le village en formant de jolies boucles avec des barrages naturels de tuf appelés nassis. Le Sesserant est un affluent du Cusancin qui s’y jette juste en aval du village, après avoir créé les fameuses “Cuves de Bléfond” dans le vallon de Bléfond. Autrefois, le village était connu pour ses nombreux moulins.

De nombreux sentiers de randonnée partent de cette commune. En empruntant l’un d’entre eux qui mène à Guillon-les-Bains en longeant le Cusancin, on tombe (nez à nez si j’ose dire), avec les fameuses Narines du Diable, une formation rocheuse qui est le sujet d’une légende.

Il était une fois une vallée verdoyante nommée Cusancin, où vivait une magnifique fée. Cette fée était bienveillante et prodiguait sa bonté à travers une source cristalline qui jaillissait de la terre. Elle était vénérée et aimée de tous les habitants de la vallée.

Mais un jour, des hommes ingrats arrivèrent et captèrent la source pour leurs propres intérêts égoïstes. La fée était si triste et en colère de voir ses bienfaits être ainsi exploités sans gratitude ni respect qu’elle pleura des larmes de douleur et de désespoir.

Cependant, sa tristesse ne dura pas longtemps. Ses larmes étaient si pures et si puissantes qu’elles donnèrent naissance à une nouvelle source, tout aussi abondante et belle que la première. Les habitants de la vallée, qui avaient compris leur erreur, se repentirent et promirent de protéger et de préserver cette nouvelle source avec tout le respect et l’admiration qu’elle méritait.

La fée était heureuse de voir que les hommes avaient appris de leurs erreurs et avaient retrouvé leur sagesse et leur gratitude envers la nature.

Cependant, certains racontent encore aujourd’hui que lors de crues exceptionnelles, l’eau de la source s’écoule par une petite grotte, que les habitants appellent “Les Narines du Diable”. Mais cela n’est que la preuve que même dans les moments les plus tumultueux, la nature trouve toujours un moyen de se régénérer et de se renouveler.

Bonne randonnée !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Traverser la commune de Pont-les-Moulins via la Grande Rue en direction de Guillon-les-Bains. A 500 mètres de la sortie de Pont-les-Moulins, se garer sur le petit parking sur la droite et emprunter le sentier à droite de la route, après 500 mètres de marche, vous atteindrez les Narines du Diable.

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 635 403
  • 683 322
  • 732
  • 592
  • 23 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Fraiseaubeurre
    14 avril 2024
    Reply

    Rando assez courte qui longe la rivière, mais je pense que l’on peut prolonger. Petit point négatif, la route de l’autre coté avec bcp de passages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.