Eglise du vieux Saint-Pierre – Saint-Pierre-en-Vaux (21)


Saint-Pierre-en-Vaux est une petite commune située dans le département de la Côte-d’Or en Bourgogne-Franche-Comté, dans le centre-est de la France. Elle se trouve à environ 25 km au sud-est de la ville de Dijon.

Le site de l’église du Vieux St Pierre a une longue et mystérieuse histoire, qui remonte probablement à l’époque celtique. Son histoire est lié à une pierre à cupules maléfiques (la Pierre aux 8 trous),. L’église aurait été construite pour faire face à la malédiction de cette pierre. Mais l’église serait associé à une seconde pierre dite “la Pierre de la tête à la Jument” (qui serait un menhir transformé en borne frontière marqué par une croix patté), à une motte féodale pour se protéger des brigands, ainsi que des moulins qui ont joué un rôle important dans l’économie de la région.

L’église Saint-Pierre date du XIe siècle : Un clocher a été ajouté à la façade occidentale de l’église au XIXe siècle. Avant cela, une sacristie avait été ajoutée au mur nord du chevet, bien qu’elle soit aujourd’hui partiellement détruite. Le chevet de l’église est considéré comme une réhabilitation ou un ajout, probablement réalisé au XIIe ou XIIIe siècle, contrairement à la nef datée vers le dernier quart du XIe siècle, qui est à nef unique avec un chevet plat. Les fenêtres meurtrières, qui sont caractéristiques de la période de construction, témoignent que le site avait une vocation défensive.

On peut encore observer les vieilles tombes à croix maltaises (photos ci-dessus) du cimetière qui entourait l’église.

La croix maltaise est un symbole historique qui a plusieurs significations. Traditionnellement, elle est associée à l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, également connu sous le nom d’Ordre de Malte, qui est une organisation religieuse et militaire fondée au Moyen Âge pour protéger les pèlerins en Terre sainte.

La croix maltaise est formée de quatre bras de même longueur, chacun avec deux extrémités en forme de pointe, créant ainsi huit pointes. Elle est souvent utilisée comme symbole de protection, de loyauté, de courage et de dévouement envers la foi chrétienne.

Dès que l’on arrive sur les lieux, on remarque immédiatement un calvaire original, orné d’une table des morts. Cette dernière atteste de la présence d’un cimetière dont des pierres tombales mystérieuses ont été prélevées.

Aucune sépulture n’a été trouvée au sud de l’église. Toutes sont concentrées vers le nord. Des corps d’adultes, d’adolescents (dans un secteur), d’enfants et de nouveau-nés ont été découverts dans un deuxième secteur.

A l’arrière de l’église, dans un pré, on observe un menhir qui a été relevé. Dans les forêts alentours, on trouve d’anciennes bornes maltaises.

L’église du Vieux Saint-Pierre est un lieu exceptionnel, à la fois historique et spirituel, qui mérite d’être exploré pour découvrir ses merveilles architecturales et sa riche histoire. L’entretien de l’ensemble a été assuré par l’Association des Compagnons du Vieux-Saint-Pierre, qui a également procédé à sa restauration.

L’église est inscrite aux Monuments Historiques par arrêté du 23 juillet 1976.

Sources : Simon Bryant ; louis jarlaud ; Jean Louis Ternot.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Saint-Pierre-en-Vaux, prendre la direction de Vellerot, prendre la rue du Vieux-Saint-Pierre, passer par le Moulin Rouge, continuer sur la petite route jusqu’au Vieux Saint-Pierre. Possibilité de passer par la commune de Serve, en empruntant également, la rue du Vieux Saint-Pierre.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.