Dolmen d’Unsac – Usteau du Loup – Saint-Gervazy (63)

Le Dolmen d’Unsac : Un Témoin du Néolithique au Cœur de l’Auvergne

Situé à Saint-Gervazy, dans le département français du Puy-de-Dôme, le Dolmen d’Unsac est un monument préhistorique fascinant datant d’environ 2000 ans avant J.C. Ce site historique est une allée couverte à usage funéraire, dont l’origine et la signification continuent de susciter l’admiration et l’interrogation.

Folklore et Légendes

Le Dolmen d’Unsac a captivé l’imaginaire collectif au fil du temps, donnant lieu à plusieurs légendes. Il est associé au loup et aux fées, souvent personnifiés comme le diable et les esprits maléfiques. Ce lieu mystérieux porte différentes appellations, notamment “Dolmen de l’Usteau du Loup” ou “La Grotte des Fées”, “l’Allée couverte d’Unsac”, “la Cabane du Loup”, “la Maison du Loup”, “la Cabane des Fées”.

Les Fées du Dolmen

Il y a bien longtemps, lorsque la nuit tombait sur le Dolmen d’Unsac, les villageois racontaient que les fées venaient danser autour de la vieille pierre. Ces fées, belles et mystérieuses, étaient les gardiennes de la magie ancienne qui résidait dans le dolmen. Elles étaient connues sous le nom de “Fées d’Unsac.”

On disait que quiconque avait le courage de s’approcher du dolmen pendant la nuit et de rester assez discret, pouvait voir les fées danser sous la lueur argentée de la lune. Les villageois prétendaient que les fées possédaient un trésor secret caché sous les pierres du dolmen, un trésor capable d’accorder des vœux à ceux qui le découvriraient.

Malheureusement, personne n’avait réussi à trouver ce trésor mystique, car les fées le protégeaient farouchement. Les rares audacieux qui avaient tenté de voler le trésor s’étaient retrouvés maudits, condamnés à vivre une vie de malchance.

La légende des Fées d’Unsac perdure encore de nos jours, incitant certains aventuriers à tenter leur chance, mais la plupart savent que les fées sont des créatures capricieuses qui préfèrent leurs danses sous la lune à toute intrusion humaine.

Le Loup Gardien du Dolmen

Le Dolmen d’Unsac avait un gardien mystérieux, une créature qui semblait veiller sur le site depuis des siècles. On l’appelait “Le Loup de l’Unsac.”

Selon la légende, ce loup était un esprit protecteur, mi-animal, mi-surnaturel. Il était doté de pouvoirs magiques et était capable de communiquer avec les esprits de la nature. Les villageois croyaient que le Loup de l’Unsac était le gardien du savoir ancien enfoui sous les pierres du dolmen.

On racontait que ceux qui venaient au dolmen avec une intention pure et respectueuse pouvaient communiquer avec le loup. Ils recevaient des visions et des rêves qui les guidaient vers la sagesse ancienne et la compréhension des mystères de la vie.

Cependant, le Loup de l’Unsac était aussi un gardien féroce. Si quelqu’un tentait de profaner le dolmen ou de le piller, le loup se dressait pour protéger le site sacré. Sa voix pouvait gronder comme le tonnerre, et ses yeux brillaient d’une lueur surnaturelle, effrayant les intrus.

Ainsi, le Loup de l’Unsac était à la fois une source de sagesse et de mystère, un gardien puissant du dolmen qui veillait sur le passé ancien et les secrets enfouis sous ses pierres millénaires.

Un Témoin du Passé

Le Dolmen d’Unsac est constitué de six pierres levées qui forment un couloir. À l’origine, il aurait été recouvert par des dalles pesant plusieurs dizaines de tonnes, mais celles-ci gisent désormais à côté du dolmen. Ce monument préhistorique, classé monument historique depuis 1896, est l’un des rares exemples de ce type de structure dans la région. Sa localisation à Saint-Gervazy marque une avancée extrême du style mégalithique de type atlantique vers le sud-est.

Description du Dolmen

L’allée couverte mesure 5,30 mètres de longueur pour 4,50 mètres de largeur et 2,20 mètres de hauteur. La chambre elle-même mesure 4,40 mètres de longueur, 2,40 mètres de largeur et 1,60 mètre de hauteur, s’ouvrant vers l’est. Les pierres sont légèrement inclinées vers l’intérieur de la chambre, avec des surfaces lisses. Une table de couverture, qui mesurait autrefois 3,80 mètres de long, repose désormais au sol à proximité du site, témoignant de la grandeur passée de ce dolmen.

Fouilles Archéologiques et Découvertes

Le Dolmen d’Unsac a fait l’objet de fouilles archéologiques, notamment en 1964 par Louis Gilbert. Les découvertes ont révélé une variété de vestiges, notamment 230 tessons de poterie, dont 26 correspondaient à une céramique cordée datée du Campaniforme et 8 avec décors en relief. Quelques silex, quelques morceaux d’os d’animaux, des débris de fer, du verre à vitre, du verre de bouteilles et des poteries plus récentes ont également été retrouvés. Cependant, aucune trace d’ossements humains n’a été mise au jour. Malheureusement, le dolmen a été fouillé antérieurement à 1964 de manière spartiate. Il est fort probable que le dolmen soit resté au stade de construction et n’ait abrité aucune sépulture

Bonne découverte !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Saint-Gervazy, prendre la D141 en direction du hameau de Unsac. Au croisement, prendre à droite, rouler sur 440 mètres puis, s’engager à gauche jusqu’au dolmen.

A proximité :

  • Le château de Saint-Gervazy.
  • Tour ruinée de Montcelet
  • Parc animalier d’Auvergne à Ardes
  • Château ruiné de Mercœur à Ardes

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 646 543
  • 689 144
  • 736
  • 614
  • 14 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Emma
    26 octobre 2023
    Reply

    La visite du dolmen d’Unsac en septembre 2023 a été une expérience des plus charmantes. Cet endroit dégage une atmosphère unique, chargée d’histoire. Et en plus, la possibilité de se poser pour manger sur place, c’est un vrai plus. C’était comme une escapade dans le temps avec une pause gourmande en prime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.