Musée d’Art et d’Histoire – Hôtel Beurnier-Rossel – Montbéliard (25)

Exploration Historique de l’Hôtel Beurnier-Rossel à Montbéliard

Niché au cœur de Montbéliard, l’Hôtel Beurnier-Rossel, un élégant édifice du XVIIIe siècle, raconte une histoire riche imprégnée de la vie bourgeoise de l’époque. Commandé en 1774 par Georges-David Rossel et Anne-Madeleine Beurnier, ce lieu a résisté au temps, préservant l’empreinte de la cour des Wurtemberg, proche de la principauté de Montbéliard.

Conçu par l’architecte Philippe de la Guépière, cet hôtel particulier s’érige majestueusement sur la place Saint-Martin, faisant face au Temple Saint-Martin et voisin de l’hôtel de ville. Les patronymes du couple, Beurnier-Rossel, continuent à résonner dans l’histoire de cette demeure qui restera dans la famille jusqu’à la grande transition de 1918, marquée par l’abolition de la monarchie dans l’Empire allemand.

En 1917, un geste noble se profile dans l’histoire de l’Hôtel Beurnier-Rossel, lorsque le dernier descendant direct de la famille Beurnier lègue la demeure à la ville de Montbéliard. Ce legs devient le catalyseur qui transforme l’hôtel particulier en un musée d’art, d’histoire et de traditions, dédié à la principauté de Montbéliard du XVIIIe au XIXe siècle.

Le musée, inauguré en 1995, déploie ses trésors sur trois étages, plongeant les visiteurs dans une reconstitution immersive des salons bourgeois de l’époque. Le premier étage évoque la vie opulente de la grande bourgeoisie protestante, avec des portraits, une bibliothèque encyclopédique, et des meubles exceptionnels hérités de la dynastie du célèbre ébéniste Abraham Nicolas Couleur.

Les éléments classés au titre des Monuments historiques, tels que la façade sur la place et le grand salon, offrent un aperçu tangible de l’opulence de cette période. L’histoire se dévoile à travers des boiseries, un poêle en faïence, et d’autres trésors architecturaux qui ont résisté au passage du temps.

Le deuxième étage du musée plonge les visiteurs dans l’histoire et les traditions du Pays de Montbéliard, révélant des artefacts uniques tels que des armoires montbéliardaises, des coiffes à diairis, et des objets liturgiques. La mémoire du savoir-faire de l’époque prend vie à travers une collection de boîtes à musique, témoignage de la manufacture L’Épée de Sainte-Suzanne.

Transformé en musée Beurnier-Rossel, cet hôtel particulier dévoile une collection variée, allant des meubles marquetés signés Couleur aux objets de la vie populaire. Des expositions temporaires, telles que celle consacrée au peintre péruvien Herman Braun-Vega, ajoutent une dimension contemporaine à cet héritage historique.

Une anecdote fascinante relie l’Hôtel Beurnier-Rossel au Tsar Alexandre Ier de Russie, qui y séjourna en janvier 1814. Sa visite marque une page prestigieuse de l’histoire de Montbéliard.

Ainsi, l’Hôtel Beurnier-Rossel transcende les époques, de son édification par un couple bourgeois aux transformations contemporaines en musée, préservant le patrimoine historique et artistique de Montbéliard.

Adresse : 8 Pl. Saint-Martin, 25200 Montbéliard

Statistiques :

  • 1 658 642
  • 695 811
  • 741
  • 625
  • 14 juillet 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Géraldine
    9 décembre 2023
    Reply

    Un musée qui est intéressant à visiter pour découvrir la vie bourgeoise du 18ème siècle. C’est un dépaysement assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.