Musée L’Ecclesia – Luxeuil-les-Bains (70)

L’Ecclesia : Un Voyage à Travers 2000 Ans d’Histoire à Luxeuil-les-Bains

L’Ecclesia, situé à Luxeuil-les-Bains, est un musée qui offre un voyage à travers 2000 ans d’histoire. Ce lieu remarquable est un véritable écrin architectural qui abrite l’Office de Tourisme, la Galerie Philippe Kahn et le site archéologique Saint-Martin.

Un Patrimoine Remarquable

Luxeuil-les-Bains est une ville riche en patrimoine architectural. En levant simplement les yeux, on peut admirer le savoir-faire architectural des années passées. Pas moins de 17 monuments classés, témoins de ce riche héritage, se dressent fièrement le long du sentier du patrimoine. Parmi ces monuments, on trouve la Basilique et son cloître, la Tour des Échevins et le site archéologique Saint-Martin.

Le Site Archéologique Saint-Martin

Autrefois enfouis sous nos pieds, des vestiges archéologiques ont été révélés et sont maintenant accessibles au public. Le site archéologique Saint-Martin est l’un de ces lieux où le passé refait surface. C’est un endroit époustouflant qui permet de découvrir les 2000 ans d’histoire de Luxeuil-les-Bains.

Tout débute avec Saint Colomban

Saint Colomban est un moine irlandais qui a vécu au VIe siècle et qui a été l’un des plus grands missionnaires de l’Église celte. Il a fondé plusieurs abbayes en Gaule, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et en Italie, et il a contribué à la renaissance spirituelle et culturelle de l’Europe occidentale. Il est considéré comme le patron des motards, des voyageurs et des écrivains. Saint Colomban est né vers 540 dans le comté de Meath, en Irlande. Il entra au monastère de Bangor vers 550 et y étudia la théologie, la philosophie, la médecine et les langues anciennes. Il se distingua par son intelligence, sa piété et son charisme. Il fut ordonné prêtre vers 560 et il se mit à prêcher le christianisme aux peuples germaniques qui envahissaient l’Empire romain. En 590, il quitta l’Irlande avec douze compagnons pour accomplir une mission sur le continent. Il traversa la mer du Nord avec un navire qu’il avait fabriqué lui-même et il arriva sur les côtes de Bretagne. Il fut accueilli par le roi Clotaire II, qui lui accorda sa protection et lui confia la fondation d’une abbaye. Saint Colomban choisit comme lieu Saint-Coulomb près de Saint-Malo, où il construisit une église dédiée à saint Martin. Saint Colomban continua son voyage vers l’est et il visita plusieurs régions du royaume franc. Il fit face à la résistance des autorités locales qui ne voulaient pas se convertir au christianisme. Il fut même poursuivi par la reine Brunehaut, qui le considérait comme un ennemi politique. Saint Colomban dut fuir plusieurs fois pour échapper à ses poursuivants. En 601, il arriva dans les Vosges du sud-ouest de la France. Il fut séduit par les paysages montagneux et les traditions celtes qu’il y trouva. Il décida alors de s’y installer définitivement avec ses moines. Il fonda trois abbayes dans cette région : Annegray, Luxeuil et Fontaine. Ces abbayes devinrent des centres d’évangélisation, d’éducation et de culture.

Saint Colomban rédigea sa règle monastique originale pour ses moines irlandais. Cette règle était basée sur une vie austère, mais aussi sur une vie solitaire où le moine devait méditer sur Dieu tout seul dans une grotte ou dans une chapelle isolée du monde extérieur. Cette règle fut très influente dans l’Europe pendant deux siècles.

Saint Colomban mourut le 23 novembre 615 à Bobbio près de Plaisance en Italie. Il avait fui Luxeuil après avoir été accusé par Brunehaut d’avoir commis des vices et des crimes contre elle. Avant de mourir, il avait demandé à être enterré près d’un arbre dont les branches touchaient le ciel pour symboliser son union avec Dieu.

L’église Saint-Martin : une église méconnue mais remarquable

L’église Saint-Martin était une paroisse dépendant de l’abbaye royale d’Orléans, fondée au VIIIe siècle par le moine irlandais saint Colomban. Il s’est installé à Luxeuil pour y établir son premier monastère en France. Il a ensuite fondé plusieurs autres monastères dans la région, dont celui d’Orléans.

L’église Saint-Martin était située sur la place de la République, où se dresse aujourd’hui la basilique Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Elle était composée d’un clocher octogonal avec une coupole carrée au sommet, entouré d’une nef rectangulaire avec quatre chapelles latérales. Elle disposait également d’une chapelle séparée pour les femmes et d’une chapelle pour les enfants.

L’église Saint-Martin a été détruite en 1793 pendant la Révolution française. Ses ruines ont été découvertes en 2000 lors des travaux de rénovation du site. Des fouilles archéologiques ont permis d’identifier les différents niveaux et les éléments architecturaux de l’église.

Les Sarcophages de l’Ecclesia

L’Ecclesia abrite une collection exceptionnelle de 150 sarcophages de l’ère mérovingienne. Ces vestiges archéologiques, découverts lors d’un chantier de canalisation dans les années 1990, sont dans un état de conservation remarquable Ils représentent une concentration inégalée en France. Ces sarcophages, alignés face à l’éternité, imposent un silence religieux. Ils sont un témoignage précieux de l’histoire de Luxeuil et de son prestigieux monastère. Le parcours muséographique emprunte un système de passerelles et de stations détaillant les vestiges.

L’inhumation et les pratiques funéraires

La période mérovingienne, qui correspond à l’époque du règne des rois mérovingiens entre le Ve et le VIIe siècle, a vu l’émergence de pratiques funéraires distinctes. Ces pratiques se caractérisent par la présence de sarcophages et la pratique de l’inhumation habillée, où le défunt est inhumé avec ses vêtements. Les sarcophages, des coffres en pierre sculptés, contiennent généralement le corps du défunt, accompagné de ses objets personnels.

L’inhumation habillée témoigne du respect accordé au défunt et à sa dignité, et implique un lien étroit entre le monde des vivants et celui des morts. Les sites funéraires mérovingiens se répartissent sur une large partie de l’Europe, depuis le sud-est de l’Angleterre jusqu’à la Roumanie. Ils appartiennent à l’horizon des Reihengräberfelder (nécropoles à rangées) et sont souvent situés dans des lieux stratégiques ou religieux.

Bonne découverte !

Adresse : 30 Rue Victor Genoux, 70300 Luxeuil-les-Bains

Statistiques :

  • 1 589 740
  • 658 712
  • 708
  • 415
  • 28 février 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Lucie
    23 décembre 2023
    Reply

    C’est vraiment impressionnant de voir autant de sarcophages réunis dans un même lieu. Ce musée est très intéressant à visiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.