Maison des Orphelins – Dole (39)

La Maison des Orphelins à Dole : Un héritage riche dédié aux plus vulnérables

Nichée au cœur du quartier historique de Dole, dans le département du Jura, la Maison des Orphelins est un édifice majestueux qui se démarque par ses trois étages et sa configuration en U. Son passé remonte à l’année 1689, lorsque le chanoine de Broissia en a initié la création dans le but d’héberger et de soutenir les enfants orphelins.

Un historique teinté d’éducation et de soutien social

Au cours des siècles, la Maison des Orphelins a vu sa fonction évoluer à plusieurs reprises. À ses débuts, elle remplissait le rôle d’orphelinat, comprenant trois espaces bien distincts : un couvent, un collège et une demeure bourgeoise. L’établissement occupait une place prépondérante dans la vie sociale de Dole, en s’occupant d’accueillir jusqu’à 18 jeunes garçons orphelins.

Ci-dessous, le témoignage d’un ancien pensionnaire :

J’ai été pensionnaire dans cet établissement de 1941 à 1944.

Je résume donc après la période que j’ai vécue à la Maison des Orphelins du 1er Octobre 1941 à Juillet 1944. J’avais alors 10 ans.

La Maison des Orphelins était dirigée par le Chanoine PICHEGRU assisté de deux abbés suppléants. Autre personnel : quatre religieuses chargées de l’intendance, de la lingerie et de l’éducation – Un homme de service pour les petits travaux d’entretien, le chauffage au charbon, le jardin etc…

Nous étions environ trente pensionnaires qui, sous la surveillance d’un abbé, nous nous rendions à pied, deux fois par jour, en colonne au collège Mont Roland pour y suivre les cours au côté des élèves de ce collège qui nous surnommaient les “Orphéos”. Eux, étaient les Jésuites.

L’établissement se composait de trois niveaux dont les deux premiers sont représentés approximativement sur le plan, notre classe de deuxième catégorie comprenant des anciennes salles de classe.

L’emploi du temps journalier était le suivant :

Vers 6h30 : lever

Toilette la plus réduite assurée par un filet d’eau froide coulant dans des bacs

Descente à la salle d’étude

Prière du matin dite en latin à genou sur les bancs

Etude puis Messe à la chapelle

Petit déjeuner : soupe aux pruneaux

Distribution, pour la journée, de le ration de pain attribués à chacun ; 200 à 300 grammes suivant l’âge stocké dans une serviette, avec le couverts et le timbale personnels, le tout rangé dans un casier situé sous la table.

Il arrivait souvent que, dans la journée, notre pain recevait la visite des souris

Vers 8 heures, départ en rang et en silence, sous surveillance, en colonne

vers le collège du Mont Roland où chacun retrouvait sa classe respective

Vers 11h30 retour en pensionnat et repas du midi. Au début de repas,

après la bénédiction

une lecture est faite par un élève devant l’assistance

comprenant le chanoine, les deux abbés et tous les élèves.

Vers 13h30 nouveau départ au collège puis retour vers 17h

vers 20h30 Prière du soir dite en français puis coucher

LUCAS Louis

Une reconversion réussie au service de la communauté

Aujourd’hui, la Maison des Orphelins a connu une nouvelle vie, tout en préservant son riche héritage. Grâce à un partenariat entre la Fondation des Orphelins et l’association l’Arche en Pays Comtois, le bâtiment a été réhabilité pour accueillir :

  • Un foyer de vie pour personnes handicapées
  • Des ateliers d’activités de jour
  • Des espaces administratifs pour l’Arche en Pays Comtois
  • Un futur “salon de thé” ouvert à tous

Un patrimoine architectural et historique remarquable

Classée monument historique, la Maison des Orphelins est un témoignage remarquable de l’architecture classique du 17ème et 18ème siècle. Ses façades imposantes, sa cour intérieure fermée et sa cour ouverte sur le canal des Tanneurs lui confèrent un charme indéniable.

Sources : mistral, gemini, fondation-patrimoine.org

Depuis le grand parking de l’Avenue de Lahr, passer sur la passerelle piétonne (passage du Prelot), tourner à droite, monter dans le parc, la maison des Orphelins se situe juste en face. Attention cependant, elle ne se visite pas.

Statistiques :

  • 1 637 528
  • 684 507
  • 733
  • 596
  • 28 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Denis
    25 avril 2024
    Reply

    J’habite Dole depuis quelques années et j’ai toujours adoré ce magnifique bâtiment sans savoir que c’était un ancien orphelinat. Merci beaucoup pour votre article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.