Moulins de Chamboux – Peyrelevade (19)

C’est un lieu qui était perdu et oublié sous la végétation que nous allons vous présenter ici. Nous sommes en Corrèze, entre Peyrelevade et le hameau de Chamboux. Pour une grande facilitée d’accès et de visite, un parking attend les visiteurs, et dès le départ, tout est très bien indiqué.

Le site refait surface grâce à une association de Peyrelevade : “La Pierre Levée”. La restauration des moulins a débuté en 2003 et s’est terminée en 2009. On peut dès à présent remercier les membres de cette association pour une telle remise en valeur du site, tout en aménageant une promenade agréable pour s’y rendre.

Pour la petite histoire des moulins : On retrouve deux moulins en état de ruines, laissées à l’abandon depuis 1945. Sur l’un des deux moulins, on observe une inscription “1897”. Tromperie, il ne s’agirait pas de la date de construction du moulin mais plutôt d’une pierre de réemploi. Il en est de même pour les pierres portant une croix gravée.

Jusqu’à la Révolution Française, les paysans devaient payer de lourdes taxes au seigneur local. Puis, bouleversement à partir de 1793, où les villageois pouvaient librement construire un moulin et profiter des gains. Ainsi, dans ce secteur de la Corrèze, on retrouve la trace d’environs 144 moulins..

Pour ceux de Chamboux, on ne peut donc pas donner de dates de construction précises, mais les moulins sont visibles sur le cadastre de 1836.

Il est rare de trouver deux moulins, côte à côte, séparé de quelques dizaines de mètres. La seule explication peut sembler être un mauvais calcul par rapport a la construction du premier moulin dont la chute d’eau est trop douce. Un second moulin a été construit a quelques dizaines de mètres du premier, tirant parti d’une meilleure pente du ruisseau.

Le premier moulin nommé le “moulin de Baptiste” est un moulin à farine. Le second, appelé le “moulin de Clément” est un moulin hydro-électrique, produisant assez d’électricité pour les deux bâtisses.

A propos du sentier menant au moulin : Il fait découvrir la faune et la flore local. On traverse une tourbière, on passe devant une cabane de berger, on longe un ruisseau et on traverse la forêt. Compter 1,5 kilomètre aller-retour.

Sources : Panneau sur site. 

Site web de l’association : https://www.la-pierre-levee-peyrelevade.fr

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Peyrelevade prendre la direction du camping et terrain de sport, puis prendre la route du Gue. Suivre la direction de Chamboux. 400 mètres avant Chamboux, un grand parking se trouve sur la gauche. Traverser à pied et partir sur le petit chemin indiqué.

A proximité ;

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.