Source Sainte-Bertille – Marœuil (62)

C’est au Sud de la commune de Marœuil dans le Pas de Calais que l’on trouve une petite chapelle érigée sur une source. Après un cheminement de 500 mètres, l’eau de cette source se jette dans la rivière de la Scarpe.

L’eau de cette source aurait des pouvoirs curatifs envers les personnes atteintes de déficience visuelle et de cécité. Chaque année, autour du 08 octobre, un pèlerinage s’y déroule. Une procession part de l’église avec les reliques de Sainte-Bertille, passe par la chapelle votive de la rue de Louez et fini par rejoindre la source et la chapelle Sainte-Bertille. C’est là où débute l’histoire de la Sainte.

La vie de Sainte-Bertille :

On ne connait pas le lieu ni la date de naissance de Bertile de Marœil. Mais elle vécue pendant la période Mérovingienne. Elle est la fille de Ricomer et de Gertrude (seigneurs des Atrébates). Elle est donc issue d’une famille noble du Soissonnais.

On sait que poussée par ses parents, elle épouse un seigneur d’Auvergne.(Guthland). Elle fait vœux de chasteté et tient jusqu’à la mort de son mari. Quand il meurt, elle vend ses propriétés, ses biens et revient à Marœuil vers 626 avec l’idée d’y construire une église. Bertile de Marœil ne compte pas profiter de sa fortune, ni de son héritage. Elle distribue l’argent aux nécessiteux. Elle garde juste quelques terres à Maroeuil et de quoi fonder un couvent. Elle s’y enferme et prie.

La légende :

Lors d’un été caniculaire, les paysans travaillaient dans la fournaise des champs. Mourant de soif, ils descendent de leurs collines pour retrouver l’eau de la Scarpe. Mais la rivière est à sec. Sainte Bertille remarque la scène, elle décide de sortir et de rencontrer les paysans assoiffés. Après quelques échanges, la Sainte se met à l’écart, prie le Bon Dieu et frappe le sol avec un bâton et c’est ainsi qu’une source en jaillit. Une source qui continue de couler encore aujourd’hui.

Durant le Moyen Age, on remarque de nombreux cas de guérison. Les malades des yeux venaient avec un linge qu’ils trempaient dans l’eau de la source, et se frottaient les yeux. Au 16ième siècle, une chapelle est construite sur la source. Détruite durant la Révolution Française, elle est reconstruite en 1852.

Quant à Sainte-Bertille, elle meurt en 697 à Maroeil-lez-Arras (Marœuil). Elle est canonisée le 8 octobre 1081. L’abbaye Saint-Amand-et-Sainte-Bertille de Marœuil fondée en 935 par Fulbert est dédié en son honneur ainsi qu’à Amand de Maastricht.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Maroeuil, prendre la route d’Etrun, rue du Général Leclerc, puis tourner à gauche, rue de la Marlière, puis tourner à droite, rue de la Source. Au bout de la rue, la source se trouve à droite, avec un petit parking juste avant.

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 636 615
  • 684 006
  • 733
  • 596
  • 28 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.