Musée de la Cour d’Or – Metz (57)

Le Musée de la Cour d’Or à Metz est un lieu incontournable pour les amateurs d’art et d’histoire. Situé dans un ancien palais épiscopal, il abrite une riche collection d’objets archéologiques, d’œuvres d’art et d’objets historiques qui retracent l’histoire de Metz et de sa région, de la préhistoire à nos jours.

Le musée doit son nom à la cour intérieure de l’édifice, qui était autrefois ornée de dorures. Cette cour est un véritable joyau architectural, avec ses arcades en pierre de Jaumont et ses colonnes sculptées. Elle constitue le cœur du musée et offre un cadre exceptionnel pour les expositions temporaires.

Les collections du Musée de la Cour d’Or sont réparties en plusieurs sections thématiques. La section archéologie présente des vestiges gallo-romains, tels que des mosaïques, des statues et des objets du quotidien. La section art médiéval regroupe des sculptures, des vitraux et des manuscrits enluminés, témoins de l’importance de Metz au Moyen Âge.

La section peinture du Musée de la Cour d’Or à Metz est très riche et diversifiée, et elle comprend des œuvres remontant jusqu’au XVIIe siècle. Parmi les artistes représentés dans cette section, on peut citer le duo d’artistes Monsù Desiderio, composé de Didier Barra et François de Nomé, qui ont réalisé des tableaux remarquables au XVIIe siècle. Le musée présente également des œuvres de l’école de Metz, un mouvement artistique d’imprégnation romantique qui se caractérise par ses références au Moyen Âge. Parmi les artistes de cette école, on peut citer Auguste Migette, qui a réalisé des tableaux remarquables représentant des scènes médiévales, ainsi que Laurent-Charles Maréchal, qui a créé des vitraux exceptionnels pour la cathédrale de Metz. La section peinture du Musée de la Cour d’Or comprend également une collection de portraits, qui témoignent de l’importance de la peinture de portrait à Metz au fil des siècles. On peut y admirer des œuvres de Hyacinthe Rigaud, Jean-Marc Nattier, Jean-Baptiste Greuze ou encore Jean-Baptiste Camille Corot. Le musée présente également des œuvres d’artistes modernes et contemporains, tels que Jean Dubuffet ou Pierre Soulages, qui ont marqué l’histoire de l’art du XXe siècle. Enfin, il convient de mentionner que de nombreuses œuvres présentées dans la section peinture du Musée de la Cour d’Or sont issues de l’Académie royale de Metz, qui a joué un rôle important dans la formation des artistes de la région.

Le Musée de la Cour d’Or propose également des expositions temporaires tout au long de l’année. Ces expositions permettent de découvrir des aspects méconnus de l’histoire et de la culture de Metz et de sa région, ainsi que des œuvres d’artistes contemporains.

Le musée est ouvert au public tous les jours sauf le mardi, et il est accessible aux personnes à mobilité réduite. Des visites guidées et des ateliers pédagogiques sont proposés aux visiteurs individuels et aux groupes. Le Musée de la Cour d’Or est un lieu de découverte et d’apprentissage pour tous les publics.

Bas-relief du mithraeum gallo-romain trouvé à Sarrebourg

La partie gallo-romaine du Musée de la Cour d’Or à Metz est l’une des sections les plus importantes et les plus passionnantes du musée. Elle regroupe une collection impressionnante de vestiges archéologiques qui témoignent de l’importance de la ville de Metz durant l’Antiquité.

La ville de Metz, alors connue sous le nom de Divodurum Mediomatricorum, était une cité gallo-romaine prospère, située à un carrefour stratégique entre la Gaule, la Germanie et l’Italie. La section gallo-romaine du Musée de la Cour d’Or retrace l’histoire de cette cité, de sa fondation au Ier siècle avant notre ère à sa chute au Ve siècle de notre ère.

La collection gallo-romaine du musée comprend des objets du quotidien, tels que des poteries, des bijoux, des outils et des armes, qui témoignent de la vie quotidienne des habitants de Divodurum. Elle comprend également des vestiges architecturaux, tels que des colonnes, des chapiteaux et des fragments de mosaïques, qui attestent de l’importance de la ville à l’époque gallo-romaine.

Parmi les pièces maîtresses de la collection gallo-romaine du Musée de la Cour d’Or figurent les thermes de Divodurum. Ces thermes, qui étaient l’un des plus grands établissements thermaux de la Gaule romaine, ont été découverts lors de fouilles archéologiques dans les années 1930. Les vestiges des thermes, qui comprennent des bassins, des bains chauds et froids, des salles de massage et des latrines, sont présentés dans une salle spécialement aménagée du musée.

La partie mérovingienne et médiévale du Musée de la Cour d’Or à Metz est une section passionnante qui retrace l’histoire de la ville de Metz du Ve au XVe siècle. Elle regroupe une collection importante d’objets archéologiques, d’œuvres d’art et d’objets historiques qui témoignent de l’importance de la ville à cette époque.

La section mérovingienne du musée présente des objets funéraires découverts dans les nécropoles de la région de Metz. Ces objets, tels que des bijoux, des armes et des poteries, témoignent de la richesse et de la diversité des pratiques funéraires mérovingiennes.

La section médiévale du Musée de la Cour d’Or est particulièrement riche en sculptures et en vitraux. Elle regroupe des œuvres d’art exceptionnelles, telles que les sculptures de la cathédrale Saint-Étienne de Metz, qui sont présentées dans une salle spécialement aménagée. Les vitraux du musée, qui datent du XIIIe au XVIe siècle, sont également remarquables. Ils témoignent de l’importance de l’art du vitrail à Metz au Moyen Âge.

La section médiévale du musée présente également des objets du quotidien, tels que des poteries, des outils et des armes, qui témoignent de la vie quotidienne des habitants de Metz à cette époque. Elle regroupe également des objets historiques, tels que des chartes et des sceaux, qui témoignent de l’importance de la ville de Metz dans l’histoire politique et religieuse de la région.

Ci-dessus, le coffret reliquaire en os de cétacé retrouvé à l’abbaye Saint-Arnoul de Metz est l’une des pièces maîtresses de la collection carolingienne du Musée de la Cour d’Or. Il s’agit d’un objet exceptionnel, tant par sa beauté que par son histoire. Plus bas, on découvre une corne d’élan sculptée de Saint-Arnoul en ivoire, elle qui ornait le monument funéraire de Louis Le Pieux dans l’abbaye Saint-Arnoul de Metz.

En plus de ses collections et de ses expositions, le Musée de la Cour d’Or dispose d’une bibliothèque spécialisée dans l’histoire et l’art régional. Cette bibliothèque est accessible sur rendez-vous et propose une riche documentation pour les chercheurs et les passionnés.

Enfin, le Musée de la Cour d’Or est un acteur majeur de la vie culturelle de Metz. Il participe à de nombreux événements locaux, tels que les Journées européennes du patrimoine, ou la Nuit des musées. Il collabore également avec d’autres institutions culturelles de la région, telles que le Centre Pompidou-Metz ou le FRAC Lorraine.

Adresse :  2 Rue du Haut Poirier, 57000 Metz

Statistiques :

  • 1 637 523
  • 684 503
  • 733
  • 596
  • 28 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

2 Comments

  1. Florie
    13 avril 2024
    Reply

    C’est un musée magnifique et vraiment très grand. C’est toujours un plaisir de le visiter.

  2. Nadine
    20 mai 2024
    Reply

    Un musée passionnant ! J’ai adoré découvrir les collections d’archéologie et d’art. Il y en a pour tous les goûts. A faire absolument à Metz !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.