Le chêne de Bresilley – Haute-Saône (70)

P1050931

P1050938

 

 

 

 

 

 

 

Ce chêne remarquable se situe a la sortie du village de Bresilley en Haute-Saône en Franche-Comté.

D’une circonférence de 7 mètres 90 à 1 mètre 20 de haut, il atteint une hauteur de 23 mètres environs.

D’après une légende, ce chêne n’aurait pas moins de 500 ans, puisque selon cette même légende, le roi Louis XI se serait reposé contre son tronc lors de son passage, mais la date n’est pas très précise, que l’on situe entre 1470 et 1475.

Il n’a cependant pas seulement cette particularité puisqu’une procession s’effectue pour l’Assomption (une avant dernière procession a eu lieu en août 1949 et la dernière, le 15 août 1988). Ce qui explique le visible ruban “Avé Maria” positionné sur le tronc.

Durant des siècles, il était coutume de poser une statuette de la Vierge Marie à l’intérieur du tronc, mais au fil des décennies, on a remarqué que les statuettes disparaissaient. Elles étaient en réalité englouties par l’arbre, ce qui lui donna le nom de “Chêne avaleur de Vierge”.

En 500 années, le chêne aurait avalé pas moins de huit vierges. On aurait relevé qu’une statuette disparaissait environ toutes les quatre décennies. Lors de notre passage, la vierge était belle et bien présente, à peine visible, de la couleur du tronc, sur la photo ci-dessous, a 20cm au dessus du bandeau “Avé Maria”.

P1050932

 

 

 

D’autres photo prise sur site :

P1050929 P1050933 P1050939 P1050940 P1050941

 

A proximité : 

  • Ruines du Château de Balançon
  • Abbaye d’Acey
  • Cité comtoise de Pesmes
  • Parc île art à Malans

 

Pour s’y rendre : Depuis Pesmes, prendre D181 en direction de Malans, puis Thervay, à l’entrée de Thervay prendre la direction de Bresilley en passant par Balançon, traverser la commune de Bresilley, et a environ 200 mètres après la sortie, admirer le chêne sur la droite.

 

Sur la carte :

chene bresilley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chenebresilleycha

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *