Flavigny-sur-Ozerain – Cote d’or (21)

Flavigny-sur-Ozerain fait sans nul doute parti des plus beaux villages de France.

Tout commence en -52 Avant Jésus-Christ, César s’intéresse à la colline de Flavigny et y établit un camp militaire alors que Vercingétorix se repli sur le Mont Auxois. Une fois la bataille d’Alésia terminée, César offre à Marcus Flavinius, Centurion à la deuxième cohorte de la Légion, les terres de cette colline avec éperon rocheux afin de faire bâtir la cité de Flavianiacum qui deviendra bien plus tard Flavigny-sur-Ozerain.

La colline est entourée de trois cours d’eau : Recluse, Ozerain et Verpant, et de quelques pieds de vignes sur les coteaux, nécessaires pour fonder une citée.

En 719, Wideradus, fils de Corbon, le chef burgonde, fait construire une abbaye bénédictine :

Wideradus fait écrire : « J’ai construit un monastère sur mes propres fonds et à mes frais au lieu nommé Flavigny ; j’ai légué selon la règle à l’abbé Magnoaldus et à ses moines pour qu’ils le possèdent à perpétuité »

La crypte carolingienne Sainte-Reine fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 janvier 1906, remplacé par un classement en date du 13 septembre 2013 protégeant la crypte et les vestiges enfouis. Des campagnes de fouilles se sont succéder de 1956 à 1960.

L’édifice est retrouvé dans un piteux état lorsque des bénédictins de l’abbaye de Saint-Maur veulent s’y installer. En 1644, ils s’investissent dans la rénovation du site qui dura jusqu’au 18ième siècle. Finalement, l’abbaye est vendue comme bien national en 1791, et ils investissent dans une fabrique de bonbon à l’anis aujourd’hui célèbre partout dans le monde. En effet, huit confiseurs se lanceront dans la fabrication de cette friandise selon la recette originelle. A ce jour, une seule fabrique perpétue artisanalement la fabrication des Anis de Flavigny  au sein de l’abbaye. Il est possible de visiter l’atelier de dragéification des Anis de Flavigny (visite guidée) ainsi que la crypte carolingienne (librement).

Flavigny abrite en son cœur de nombreuses maisons particulières comme la Maison des Arts Textiles & du Design créée par le designer Daniel Algranate. Elle est constituée d’un petit musée retraçant l’histoire du design textile, et à l’arrière, d’un jardin botanique composé de plantes essentiellement utilisé pour le textile.

D’autres belles maisons civiles du XIIIe-XVe siècle avec tourelle sont visibles en parcourant les étroites ruelles.

La maison du Donataire est dotée d’une très belle façade daté de la fin du 15ième siècle, sa statue (la Vierge à l’enfant) est d’influence flamande, la maison sert aujourd’hui à faire connaitre le village et elle accueille diverses activités, conférences et expositions.

La maison au loup, quant à elle, date du XIIIième siècle et abrite une Vierge à l’enfant du XIVème visible depuis la rue, sa gargouille a l’allure d’un loup date également du XIIIème siècle.

Les agriculteurs et les producteurs se rassemblent à l’église de Sainte-Genest datant du 13ième siècle, à l’intérieur on peut admirer des stalles du 15ième siècle.

Les fortifications, la porte du Val, la porte du Bourg et la poterne ont été construites au cours du 12ième siècle. A l’intérieur du village on trouve une maison avec une tour de Guet. De riches hommes d’affaires font modifier l’architecture de quelques maisons au cours du 17ième siècle.

En 2000, l’une des maisons du village a servi de décor au film américain “Le Chocolat” de Lasse Hallström avec Juliette Binoche et Johnny Depp.

Source : wikipedia, panneaux, fascicules.

Quelques photos du village :

Pour s’y rendre : 


Depuis Paris ou Beaune : A6, sortie n°23 à Bière-lès-Semur
Depuis Dijon : A38, puis RD905
Depuis Montbard : RD 905

Un parking a été aménagé à l’extérieur du village pour faciliter les visites mais aussi pour que le village garde tout son charme.

A proximité : 

  • Le site d’Alesia à Alise-Sainte-Reine
  • Semur-en-Auxois
  • Château de Bussy-Rabutin
  • Source de la Seine

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.