Le menhir du Champ-Dolent – Dol-de-Bretagne (35)

Le menhir du Champ-Dolent se situe en Bretagne, dans le département de l’Ille-et-Vilaine. Il est l’un des plus grands menhirs de Bretagne avec une hauteur de 9,3 mètres (et environ 5 mètres sous terre). Certains grands archéologues le décrivent même comme étant le plus impressionnant et le plus beau de France.

Ce grand menhir de forme conique a inspiré de nombreux auteurs, livres ou même une série franco-belge réalisée par Hervé Baslé “Le Champ Dolent, le roman de la Terre” avec Jean Yann, Antoine Basler et Yolande Moreau. Petite parenthèse : il a fallu un faux menhir pour cette série, il est aujourd’hui  à l’entrée de la commune de Saint-M’Hervé dans ce même département de l’Ille-et-Vilaine.

Stendhal a lui aussi rendu visite au menhir accompagné d’un guide, qui lui expliqua que c’est sans doute Jules César qui aurait dressé la pierre à cet endroit. Cela pourrait faire partie d’une supposée légende. Les légendes concernant le menhir ne manquent pas, je ne pourrais pas toutes les évoquer mais je parlerais ici des plus répandues :

  • Une légende raconte par exemple que plus le menhir s’enfonce, plus on se rapproche de la fin du monde, une variante explique qu’à chaque décès, le menhir s’enterre de quelques millimètres.
  • Une autre légende évoque deux frères et leurs armées respectives qui se seraient déclaré la guerre, ils menèrent toute une bataille dévastatrice et sanglante, ici sur les terres près de Dol-de-Bretagne, quand tout à coup, tel un signe divin, surgit du sol le menhir afin de les séparer, une autre version explique que la pierre tomba du ciel. Quoi qu’il en soit, Champ-Dolent, dérivé de Campus Doloris, autrement dit “Champ de douleur”.
  • Autre légende, plus banale cette fois, on prétend que le menhir est l’oeuvre du diable, il aurait été aidé par des gnomes architectes.
  • En Bretagne, on évoquait aussi les Saintes, ou des bonnes fées, qui aurait malencontreusement fait tomber la pierre.

Nos anciens historiens pensaient que la pierre dressée provenait de nos ancêtres les Gaulois. En réalité, elle est bien plus ancienne. Les spécialistes des années 1950-1980 se rapprochaient de la période du néolithique en estimant une datation de deux mille ans avant Jésus-Christ. Effectivement, on estime son élévation entre -4000 à -2200 avant Jésus-Christ. Les bâtisseurs ont vraisemblablement parcouru un peu moins de quatre kilomètres pour transporter cet immense bloc de granit roux à petits grains pesant cent vingt tonnes. En effet, il proviendrait d’un affleurement granitique au Mont Dol. D’ailleurs, une quatrième légende raconte que Satan, depuis la butte du Mont Dol voulut lancer un énorme rocher sur la construction de Saint-Samson (une cathédrale près de Dol-de-Bretagne), il manqua son objectif même s’il abîme l’une des tours, puis le rocher s’écrasa à terre au Champ-Dolent,

A savoir à propos du menhir : Les techniques de transport ainsi que l’utilisation faite de ce menhir restent un total mystère à ce jour.

Il y avait autrefois un Christ en croix au sommet du menhir, marque du passage à la christianisation. Il aurait porté ce genre de croix durant plusieurs siècles.

Le menhir est classé  au titre des Monuments Historiques depuis 1889.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Dol-de-Bretagne, prendre la direction du cimetière (Rue de Rennes), passer la cour verte, puis la Chassaudière, arrivé à Pont Baudry via la D795, tourner à gauche en direction du Champ-Dolent, puis prochaine à droite. Faire 100 mètres pour atteindre le Menhir. Parking le long de la route.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.