Fontaine Saint-Médard – Bonnefond (19)

La fontaine Saint-Médard se situe à la sortie de la commune de Bonnefond en Corrèze en direction de La Nouaille. Très discrète, on l’a remarque à peine depuis le bord de la route. Pourtant, jusqu’au siècle dernier, il s’agissait d’un lieu de pèlerinage assez important puisque la fontaine miraculeuse permettait de soigner les maux de ventre, les maux de dents et les migraines. Lors des célébrations, on venait également prier Saint-Médard pour demander la pluie..

Le site de la fontaine était mis en valeur depuis sa redécouverte en 1993 et était entretenu grâce à l’association “Patrimoine et Loisirs” de Bonnefond. Depuis 2010, l’association “Renaissance des Vieilles Pierres”, devenu propriétaire des lieux, s’occupe de la source et du terrain environnant. Vous pourrez y admirer quelques magnifiques sculptures des sculptures de Michel Kirsch, d’arbres fruitiers, d’arbustes à fleurs.

Bonnefond s’écrivait autrefois “Bonnefont”, c’est une fusion de “Bonnes Fontaines”, et ce n’est pas par hasard puisque la commune comptabilise deux fontaines : celle de Saint-Médard, et une fontaine médiévale bien cachée.

Les Celtes vénéraient la nature. Les arbres, les pierres, et les sources pouvaient être considérées comme lieu sacré. Puis est venu le temps de la christianisation, on allouait alors un Saint aux lieux sacrés. En l’occurrence, la fontaine Saint Médard prit le nom du saint de la paroisse de Bonnefond.

Les habitants qui avaient des douleurs intestinales, des coliques, ou d’autres maux du ventre, venaient boire cette eau et bien souvent, trois jours après, ils étaient guéris.

Une habitante du village témoigne ” une grand-mère du coin, inquiète de voir son petit fils de 3 ans qui ne marchait pas, est venue en procession avec lui, elle implore Saint-Médard, plonge l’enfant dans l’eau de la fontaine. Peu de temps après, il courrait avec ses petits frères.”

Ci-dessus, quatre pierres tombales très anciennes. Elles ont été posées a une petite dizaine de mètres de la fontaine. Deux de ses tombeaux portent les gravures de corps humain, aujourd’hui abimés et cachés sous la mousse, elles proviennent de l’ancien prieuré de Chastagnol. Leurs datations est antérieur au 13ième siècle. Une autre tombe est remarqué, elle provient d’une ancienne chapelle au lieu-dit “La Chattemissie”, elle date du 13ième siècle. La dernière tombe provient d’un don, elle est plus contemporaine.

Saint-Médard, appelé également Saint-Merd en Creuse et en Corrèze ou encore Médard de Noyon est né vers 456 à Salency en Picardie et mort le 8 juin 560 à Noyon. Il avait la réputation d’être extrêmement généreux envers les pauvres qu’il croisait sur son chemin. On le surnomme le Saint-Pluvieux. Il est le Saint-Patron des agriculteurs, des brasseurs, des personnes malades mentales, ayant des névralgies ou des migraines, mais aussi pour les personnes ayant des maux de dents récurrents, et pour les personnes emprisonnées.

On nous expliques que Saint-Médard était généreux, il donnait les vêtements qu’il portait aux pauvres hommes qu’il croisait. Un jour, il croise un agriculteur qui avait perdu son précieux outil de travail : son cheval. Saint-Médard, à qui le père avait confié son cheval, l’offrit à l’homme dévasté. Vous vous doutez qu’à son retour à la chaumière, le père n’allait pas être ravi. Furieux, Nector (le père) sort avec Médard pour retrouver le cheval. mais une pluie diluvienne les en empêche et les oblige à revenir à la chaumière. Si le père était complètement trempé, Médard lui, était sec, car tout au long du chemin, il était protégé de la pluie par les ailes d’un aigle. Depuis, on explique qu’il a le don de faire la pluie et le beau temps.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis le centre de Bonnefond, prendre la rue Anna Vergne, continuer sur la D18 dans le sens Bonnefond-La Nouaille. Mais à la sortie de Bonnefond, tourner à droite sur D157E2. Dans le premier virage, la fontaine se trouve à gauche.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.