Château du Pailly – Le Pailly (52)

Le château du Pailly, situé dans la commune du Pailly en France, est un édifice historique qui a été érigé entre 1563 et 1573 par l’architecte Nicolas Ribonnier pour Gaspard de Saulx-Tavannes, maréchal de France et compagnon d’arme de François Ier.

Nicolas Ribonnier était un architecte et maître maçon originaire probablement de Langres, en France. Il est mentionné pour la première fois en 1560 en tant que parrain dans un acte de la paroisse Saint-Pierre de Langres. En 1564, il est désigné comme maçon en la ville de Dijon et pourvu de l’office de visiteur des ouvrages des places fortes, villes et châteaux de Bourgogne. Il a effectué des travaux de construction et de réparation à Langres (et dans d’autres villes de la région,), notamment à la porte Neuve, à la porte du Marché, à la porte des Moulins, à la tour Saint-Gengoul et à la tour Saint-Ferjeux. Il est également connu pour avoir participé à la démolition du château de Montsaugeon. Il a épousé Jeanne de Voisines et a eu sept enfants. Nicolas Ribonnier est considéré comme l’architecte du nouveau château du Pailly, construit dans l’enceinte de l’ancien château en 1563, ainsi que le concepteur des plans de reconstruction du château de Sully pour le compte de Gaspard de Saulx-Tavannes. Ribonnier est mort en 1605.

Gaspard de Saulx-Tavannes, également connu sous le nom de Maréchal de Tavannes, était un commandant militaire français et Maréchal de France, né à Dijon en mars 1509, et décédé le 19 juin 1573, dans son château de Sully. Il était le deuxième des trois fils du mariage de Jean de Saulx et Marguerite de Tavannes. Il faisait partie d’une famille illustre de Bourgogne, et son oncle maternel, Jean de Tavannes, était un notable officier allemand naturalisé par le roi François Ier de France en 1518. Gaspard de Saulx-Tavannes a participé à plusieurs campagnes lors des Guerres d’Italie, notamment aux batailles de Cérisoles et Renty, où il a reçu l’Ordre de Saint-Michel. Pendant les Guerres de Religion en France, il était un fervent opposant des protestants et a été responsable du massacre de Wassy en 1562. Plus tard, il a été lieutenant général de Bourgogne jusqu’en novembre 1570.

Le château du Pailly est considéré comme le plus bel exemple d’architecture de la Renaissance dans la région de Champagne-Ardenne. Comme expliqué précédemment, le château a été bâti sur le site d’un ancien château remontant au 13ième siècle qui avait été démoli en punition de l’oppression du seigneur local. Cette demeure de prestige est classée Monument Historique en raison de sa valeur architecturale et de son importance historique depuis 1921.

Le château du Pailly est de style ionique et corinthien, et a été progressivement abandonné par la famille de Saulx-Tavannes avant d’être acheté par une famille franc-comtoise en 1764. Il a ensuite été pillé et confisqué pendant la Terreur en 1793,

Le style ionique et corinthien sont deux styles d’architecture classique utilisés dans la Grèce antique et plus tard dans l’architecture occidentale. Le style ionique se caractérise par des colonnes minces et élancées, avec une base en forme de tambour et un chapiteau en forme de volute, qui est une spirale ou un enroulement sur le sommet de la colonne. Les colonnes ioniques sont souvent utilisées pour soutenir des entablements, des architraves et des frises, dans les temples et les bâtiments publics. Le style corinthien se distingue par ses colonnes encore plus élancées que celles du style ionique, avec une base en forme de tambour et un chapiteau orné de feuilles d’acanthe, qui est une plante dont les feuilles sont représentées enroulées et stylisées. Les colonnes corinthiennes sont souvent considérées comme les plus ornées et les plus décoratives des trois styles classiques, et sont souvent utilisées pour les édifices les plus importants et prestigieux tels que les temples, les palais et les monuments commémoratifs. Les deux styles ont été largement utilisés dans l’architecture occidentale, de l’Antiquité à nos jours, en particulier dans les bâtiments religieux, les palais et les monuments publics.

La Révolution française a eu des conséquences durables sur le château : en 1781, un petit groupe a débarqué par effraction dans une salle de la grande tour pour y voler de nombreux papiers importants En 1792, des révolutionnaires venus d’Heuilley-Cotton (village voisin) ont saccagé le château qui a été plus tardivement transformé en étable.

Le château est devenu la propriété de l’État français depuis 1963. Il a été utilisé comme Kommandantur par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Le château a subi des travaux de restauration par la famille du Breuil de Saint-Germain au 19ième siècle et possède une tourelle, une chapelle, des cheminées, un bas-relief, une lucarne de l’escalier sur cour..

À cette même époque, la Famille du Breuil de Saint-Germain a réaménagé également le jardin à la Française. La perspective principale de ce jardin s’achève sur une chambre de verdure, offrant une vue imprenable sur la façade Sud-Est du château. Le jardin est également agrémenté de pièces d’eau et d’arbres remarquables qui ajoutent de la beauté à cet endroit. Les modifications apportées au jardin à la Française par la Famille du Breuil de Saint-Germain ont permis de mettre en valeur les différents éléments du paysage et de créer une ambiance élégante et raffinée.

Aujourd’hui, une association s’occupe de mettre en valeur le château et son parc, mais se charge également d’organiser des visites et des manifestations tout au long de l’année. Il s’agit de l’association Renaissance du Château du Pailly : https://www.renaissancechateaudupailly.com

Sources : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00079072 ; Château du Pailly. XVIe, dans Claude Sauvageot, Palais, châteaux, hôtels et maisons de France du XVe au XVIIIe siècle, A. Morel libraire éditeur, Paris, 1867, tome 2 ; association Château du Pailly, panneaux sur site, wikipedia.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Adresse : 1 Rue du Breuil de Saint-Germain, 52600 Le Pailly

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 635 714
  • 683 513
  • 732
  • 592
  • 23 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

2 Comments

  1. Cédric Senssys
    8 novembre 2023
    Reply

    Merci pour cet article, c’est un très beau château avec un parc qui donne envie de s’attarder et de profiter de la nature et du paysage.

  2. Luc
    25 avril 2024
    Reply

    Sublime château du XVIe siècle, le Pailly offre une plongée dans l’histoire au cœur d’une campagne verdoyante. Architecture Renaissance raffinée, intérieur somptueux et jardin idyllique font de ce lieu un havre de paix inoubliable. — Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.